Mustafa Badreddine, environ 55 ans, était responsable du dossier de la Syrie, où la guerre fait rage depuis cinq ans entre troupes du régime, rebelles et djihadistes.

Le chef militaire du Hezbollah libanais tué en Syrie

L'un des principaux commandants militaires du Hezbollah libanais, Mustafa Badreddine, a été tué en Syrie, selon ce qu'ont indiqué ses militants par voie de communiqué samedi.
Malgré cette perte, le groupe promet de poursuivre sa participation dans la guerre civile en Syrie.
Mustafa Badreddine serait mort dans une explosion près de l'aéroport international de Damas, que le Hamas attribue à des extrémistes sunnites.
Cette région de la Syrie est connue pour accueillir divers groupes d'insurgés, dont les djihadistes du Front Al-Nosra associé à Al Qaïda.