Dans sa proposition de budget, le secrétariat général, qui emploie 40 000 personnes à travers le monde, avait lui-même suggéré une réduction de 200 millions par rapport à l’exercice budgétaire précédent.

Le budget de fonctionnement de l’ONU en baisse de 5% pour 2018-2019

Le budget de fonctionnement de l’ONU pour les années 2018 et 2019, adopté cette semaine par l’Assemblée générale, s’élèvera à 5,397 milliards de dollars, soit une baisse d’environ 5% par rapport à celui de l’exercice 2016-2007, selon un communiqué des Nations Unies.

Les dépenses liées aux opérations de paix de l’ONU font l’objet d’un budget séparé de 7,3 milliards de dollars qui a été adopté en juin.

Ce montant pour les crédits de fonctionnement, obtenu après de longues négociations entre États membres, est inférieur de 193 millions de dollars à ce qu’avait réclamé le secrétariat général de l’ONU, précise un communiqué des Nations unies publié mardi soir.

La réduction globale du budget par rapport aux deux années qui viennent de s’écouler viendra d’économies d’emplois dans l’ensemble des départements et bureaux des Nations unies, selon la même source.

La mission américaine à l’ONU avait revendiqué dans un communiqué en début de semaine être à l’origine de la réduction du budget des Nations Unies, une institution critiquée depuis un an par l’administration républicaine de Donald Trump pour sa lourdeur administrative.

En raison de leur statut de première puissance économique au monde, les États-Unis sont les premiers contributeurs financiers à l’ONU, dont ils assurent 22% du budget de fonctionnement et 28,5% du budget des opérations de paix.

Comme le relève mercredi le quotidien Washington Post, la recherche d’économies à l’ONU intervient à chaque examen de budget biennal et ne date pas de l’arrivée au pouvoir de Donald Trump. Selon des diplomates, lors de la négociation cette année, les États-Unis avaient demandé 250 millions d’économies, invoquant la possibilité d’un gel des salaires et des recrutements, tandis que l’Union européenne souhaitait une réduction de 170 millions de dollars.

Dans sa proposition de budget, le secrétariat général, qui emploie 40 000 personnes à travers le monde, avait lui-même suggéré une réduction de 200 millions par rapport à l’exercice budgétaire précédent.

Le budget de fonctionnement biennal de l’ONU pourrait être le dernier. Dans le cadre de ses réformes, le secrétaire général de l’Organisation Antonio Guterres a en effet demandé aux États membres de revenir à partir de 2020 à un budget de fonctionnement annuel comme c’était le cas avant 1973. Selon lui, un exercice annuel donnera plus de flexibilité et de simplicité dans la gestion de l’ONU.