La Havane en 2013

L'agence de presse cubaine reprend du service à Washington

L'agence de presse officielle cubaine Prensa Latina a officiellement repris vendredi ses opérations dans la capitale américaine, après 50 ans d'inactivité, marquant une nouvelle étape dans la normalisation des relations entre les États-Unis et Cuba.
«L'agence avait un bureau en activité à Washington de 1959 à 1967», y compris après que les États-Unis eurent rompu les relations diplomatiques avec Cuba en 1961, a expliqué à l'AFP Diony Sanabria, l'un des journalistes cubains de ce bureau.
La remise en service de Prensa Latina à Washington a été rendue possible grâce au réchauffement des relations entrepris en 2014 par l'ex-président américain Barack Obama et le dirigeant cubain Raul Castro, qui a vu la réouverture des ambassades de chaque pays.
Le directeur de Prensa Latina, Luis Enrique Gonzalez, a participé vendredi à une cérémonie de réouverture de l'agence de presse.
L'assouplissement de nombreuses sanctions américaines contre Cuba dépend toutefois du Congrès américain, où le parti républicain de Donald Trump est majoritaire, laissant planer une incertitude sur la poursuite du dégel entre les pays.