Deux résidants de Islamorada, dans les Keys floridiennes, constatent les dommages causés à leur propriété par le passage d'Irma.

La vie reprend son cours en Floride

La vie reprend lentement son cours en Floride après le passage de l'ouragan Irma.
Des ouvriers s'affairent à rétablir l'alimentation électrique, à dégager les routes et à approvisionner les stations-service.
Des rues demeurent toutefois inondées et le nombre de maisons endommagées ou détruites ne cesse d'augmenter, même si les avions ont recommencé à voler et les manèges à tourner.
Les résidants de certaines îles de l'archipel des Keys les plus rapprochées du continent ont reçu la permission de rentrer chez eux, mais les travaux de réparation de la seule autoroute qui relie la région à la Floride ne sont pas encore terminés. Ils ont enfin pu constater les dégâts causés par Irma et ses vents de plus de 200 kilomètres/heure.
Le patron de l'Agence fédérale des situations d'urgence (Federal Emergency Management Agency, FEMA), Brock Long, a fait état de données préliminaires selon lesquelles 25 pour cent des maisons des Keys ont été anéanties et 65 pour cent lourdement endommagées. Il a dit que «toutes les maisons des Keys ont essentiellement été touchées».
Irma est blâmée pour 12 décès en Floride, quatre en Caroline du Sud et deux en Géorgie. En Floride, quatre personnes ont été asphyxiées par leurs génératrices lors de deux incidents différents.
Environ la moitié de la population de la Floride, soit quelque 9,5 millions de personnes, demeure privée d'électricité. Certains clients devront patienter au moins dix jours avant d'être rebranchés. Quelque 110 000 personnes se terrent toujours dans des abris d'urgence.