Donald Trump s'entretien avec la journaliste de CNN Abby Phillip avant de quitter pour la France.

La vidéo de Jim Acosta n’a pas été falsifiée, dit Trump

NEW YORK — Donald Trump a affirmé vendredi qu’une vidéo diffusée par la Maison-Blanche et montrant un contact entre un membre du personnel de la Maison-Blanche et un journaliste de CNN n’a pas été modifiée.

Le président américain a déclaré aux journalistes que la vidéo distribuée par l’attachée de presse de la Maison-Blanche, Sarah Sanders, était simplement un «gros plan» et qu’elle «n’avait pas été falsifiée».

Mme Sanders a publié la vidéo sur Twitter. On y voit le journaliste Jim Acosta poser une question au président, mercredi, alors qu’une stagiaire tente de lui retirer le micro des mains.

Mais une comparaison image par image avec une vidéo du même incident publiée par l’Associated Press (AP) montre que la version relayée par Mme Sanders semble avoir été modifiée pour accélérer les mouvements du bras du reporter de CNN lorsqu’il touche celui de la jeune femme, selon Abba Shapiro, un producteur vidéo indépendant qui a analysé les images.

M. Shapiro avait remarqué que des images diffusées par la Maison-Blanche avaient été gelées pour ralentir l’action, permettant ainsi de conserver exactement la même durée que celle de l’AP. La modification est «trop précise pour être un accident», selon lui.

Donald Trump a par ailleurs défendu vendredi la suspension de l’accès du journaliste à la Maison-Blanche et a laissé entendre que davantage de journalistes pourraient perdre le leur. Il estime par ailleurs que les journalistes ne «traitent pas le bureau du président avec respect».

«C’est un type très peu professionnel, a-t-il dit au sujet de Jim Acosta. Je ne pense pas qu’il soit intelligent, mais sa voix est forte. Il faut traiter la Maison-Blanche avec respect. Il faut traiter la présidence avec respect.»

Lors d’une rencontre tendue avec les journalistes avant de s’envoler pour la France, M. Trump a reproché à une autre journaliste de CNN de poser des «questions stupides». Il a ensuite accusé April Ryan, du Urban Radio Network, d’être «très méchante» et une «perdante».