Le 17 juin 1972, cinq cambrioleurs s'étaient introduits dans le complexe du Watergate. Leur arrestation s'est avérée le point de départ de ce qui est possiblement le plus grand scandale de l'histoire politique américaine.

La serrure forcée du Watergate vendue 62 500 $

WASHINGTON - La serrure d’une porte forcée en 1972 au siège du parti démocrate dans l’immeuble du Watergate à Washington a été vendue 62 500 $ (80 450 $CAN) aux enchères jeudi soir, a annoncé la maison de vente Nate Sanders.

Ce pseudo-cambriolage avait déclenché la plus grosse affaire d’espionnage politique, voire le plus gros scandale politique de l’histoire des États-Unis.

«La découverte [par un vigile] de cette serrure forcée, et l’arrestation consécutive des cinq cambrioleurs, a lancé une réaction en chaîne qui a finalement abouti à la démission du président Richard Nixon», a souligné la société d’enchères, qui avait fixé la mise à prix à 50 000 $.

La banale serrure — un mécanisme en laiton pesant deux kilos — a été conservée comme une relique pendant près d’un demi-siècle par le concierge de l’immeuble, après son remplacement par un serrurier au lendemain de l’effraction.

L’objet, serti dans un panneau de bois, était vendu avec deux lettres certifiant sa provenance et le fait qu’il a bien été retiré de la porte de l’appartement 600, accessible par l’escalier n°2 au 2600 Virginia Avenue, l’adresse de l’immeuble de bureaux au sein du complexe du Watergate.

Le cambriolage avorté s’était déroulé au petit matin du 17 juin 1972. Une longue enquête menée par deux reporters du Washington Post, Carl Bernstein et Bob Woodward, a révélé que les hommes arrêtés en possession de matériel d’écoute avaient été envoyés par l’administration républicaine du président Nixon.

Pour cette opération d’espionnage et pour toutes les tentatives d’entrave à la justice menées ensuite par ses proches, Richard Nixon a été forcé de quitter son poste à l’été 1974. Il est, à ce jour, le seul président de l’histoire des États-Unis à avoir démissionné.