Même si la bombe artisanale a été trouvée et désamorcée sans incident, le tribunal a estimé que l'Allemand qui s'est converti à l'islam méritait la prison à vie. 

La prison à vie pour avoir planifié un attentat en Allemagne

Quatre islamistes qui planifiaient une attaque à la bombe contre une gare ferroviaire et l'assassinat d'un politicien d'extrême-droite ont été condamnés lundi à de lourdes pertes de prison par la justice allemande.
Un homme de 29 ans, Marco G., a été reconnu coupable de tentative de meurtre par un tribunal de la ville de Düsseldorf pour avoir placé une bombe dans la gare principale de la ville de Bonn, dans l'ouest du pays, en décembre 2012.
Même si la bombe artisanale a été trouvée et désamorcée sans incident, le tribunal a estimé que l'Allemand qui s'est converti à l'islam méritait la prison à vie en raison de la gravité de son crime, rapporte l'agence de presse dpa. Il ne pourra pas être libéré après 15 ans, comme cela est habituellement le cas en Allemagne.
Le suspect et trois autres individus ont été reconnus coupables d'avoir formé une organisation terroriste et planifié l'assassinat d'un membre de la formation d'extrême-droite Pro NRW, qui avait participé à des manifestations devant des mosquées pendant lesquelles des images du prophète Mahomet avaient été agitées.
Les trois autres suspects âgés de 27 à 46 ans ont écopé de peines allant de neuf ans et demi à 12 ans de prison.
Les procureurs ont expliqué que les hommes avaient été incités par un message diffusé par le Mouvement islamique de l'Ouzbékistan. Ils avaient été arrêtés en mars 2013, la veille de l'assassinat planifié.
Leurs avocats avaient demandé leur acquittement, selon dpa.