D’une surface initiale de 11 000 hectares, la pinède royale de Leiria est le fruit de la première plantation intensive de pin maritime au Portugal débutée au XIIIe siècle.

La plus vieille forêt du Portugal renaît de ses cendres

LISBONNE - Environ 3000 bénévoles ont participé dimanche à une initiative de reboisement de la plus vieille forêt du Portugal, la pinède royale de Leiria, d’une importance considérable lors des Grandes Découvertes, sévèrement touchée par les incendies meurtriers qu’a connu le pays en 2017.

Sur une parcelle de 30 hectares réduite en cendres par la série d’incendies qui a déferlé sur le centre du Portugal à la mi-octobre 2017, les volontaires ont planté en une matinée et dans une ambiance festive quelque 67 500 jeunes pousses de pin maritime.

«On va reconstituer cette pinède, pour que cela redevienne joli et pour que nos enfants aient dans le futur un air pur à respirer, une bonne santé. C’est ça qui me motive aujourd’hui», a dit à l’AFP José Dyonisio, retraité de 69 ans.

Pour cette initiative lancée par les pouvoirs publics, les bénévoles ont reçu le soutien de militaires, de policiers, de pompiers et de membres de la protection civile.

«Nous avons perdu 80% de la pinède royale de Leiria dans les incendies, une grande tâche nous attend pour la reboiser et va nécessiter la plantation d’environ 22 millions d’arbres», a déclaré la maire de la commune de Marinha Grande Cidalia Ferreira, où se concentre une grande partie de ce bois vieux de presque 800 ans.

A la fin de l’événement, la foule a formé à l’aide de parapluies un drapeau géant du Portugal. «Nous avons réussi à unir les Portugais autour de leur forêt nationale», s’est réjouie Alexandra Serodio, à l’origine de cette initiative.

D’une surface initiale de 11 000 hectares, la pinède royale de Leiria est le fruit de la première plantation intensive de pin maritime au Portugal débutée au XIIIe siècle. C’est en grande partie le bois de ses pins qui a servi à construire les caravelles des explorateurs portugais entre le XVe et le XVIIe siècle.

La vague d’incendies d’octobre 2017 a fait 49 morts. La 49ème victime est une retraitée qui a succombé à ses blessures samedi à l’hôpital de Coimbra (centre) après une longue agonie. Au total, les feux de forêt au Portugal ont fait 113 morts entre juin et octobre.