Nazzareno Tassone a perdu la vie le 21 décembre 2016, à Raqqa, dans le cadre d'affrontements avec des djihadistes associés à l'EI.

La dépouille d'un Canadien parti combattre l'EI enfin rapatriée

La mère de Nazzareno Tassone, ce jeune Canadien parti combattre Daech (le groupe armé État islamique) en sol syrien, rapporte que la dépouille de son fils a été rapatriée, tard samedi.
Tina Martino, de Niagara Falls, en Ontario, signale qu'elle n'a toujours pas eu l'occasion de voir de ses propres yeux les restes de son fils, car son cercueil était scellé à son arrivée.
Le jeune homme de 24 ans avait dit à ses proches qu'il se rendait en Irak pour y enseigner l'anglais, mais il a plutôt joint les forces kurdes en sol syrien, appuyées par la coalition internationale que dirigent les États-Unis.
Nazzareno Tassone a perdu la vie le 21 décembre 2016, à Raqqa, dans le cadre d'affrontements avec des djihadistes associés à Daech.
Son corps n'a été découvert qu'en mai, soit plusieurs mois après sa mort.
Mme Martino raconte que sa famille avait d'abord été décontenancée par les résultats d'une autopsie selon laquelle son fils avait une tout autre couleur de cheveux, mesurait plusieurs pouces de plus et était plus vieux d'une dizaine d'années.
Les autorités ont ensuite affirmé avoir confirmé l'identité de la dépouille grâce à des dossiers dentaires.
Or, en raison de ce cafouillage, Mme Martino avoue entretenir des doutes quant au corps arrivé en sol canadien samedi.
Le Bureau du coroner réalisera une autre autopsie pour vérifier qu'il s'agit bien de son fils et pour déterminer la cause de sa mort, a-t-elle ajouté.