Le ministre Jan Jambon à une cérémonie hommage aux victimes des attentats.

La démission du ministre belge de l'Intérieur refusée

Le ministre belge de l'Intérieur a présenté jeudi sa démission, mais le premier ministre a refusé de l'accepter.
La Belgique a été victime d'attaques sans précédent en temps de paix cette semaine et on a appris qu'un des auteurs avait été identifié comme «combattant terroriste étranger».
Le ministre Jan Jambon a déclaré, au terme d'une rencontre gouvernementale jeudi, que si «l'on aligne tous les faits, on peut se poser de grandes questions» sur la réponse du gouvernement à la menace islamiste.
Les attentats ont exposé au grand jour les failles de sécurité européennes et les appels se multiplient maintenant pour une meilleure coopération des agences du renseignement et pour une lutte plus dure aux extrémistes.
L'attaque de mardi a fait 31 morts et 270 blessés.
Le niveau d'alerte en Belgique demeure par ailleurs à son niveau maximal, ce qui signifie qu'une nouvelle attaque peut être imminente.