Avec la pandémie, qui a fait plus de 590 000 morts, «100 millions de personnes supplémentaires qui pourraient tomber dans l'extrême pauvreté», selon Antonio Guterres.
Avec la pandémie, qui a fait plus de 590 000 morts, «100 millions de personnes supplémentaires qui pourraient tomber dans l'extrême pauvreté», selon Antonio Guterres.

La COVID-19 révèle «la fragilité de notre monde» inégalitaire, selon le patron de l'ONU

AFP
Agence France-Presse
JOHANNESBURG — La pandémie de COVID-19 pourrait faire basculer 100 millions de personnes supplémentaires dans l'extrême pauvreté, mettant en lumière «la fragilité de notre monde» inégalitaire, a estimé samedi le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres.