Un AR-15.

La Cour suprême américaine maintient des interdits sur les fusils d'assaut

La Cour suprême des États-Unis a rejeté lundi les contestations d'interdictions d'armes d'assaut au Connecticut et dans l'État de New York, peu de temps après l'attaque à Orlando qui a fait 49 morts dans une boite de nuit gaie.
Les juges ont laissé intacte une décision d'un tribunal inférieur qui avait maintenu les lois adoptées en réponse à une autre fusillade de masse impliquant une arme semi-automatique, celle dans une école primaire de Newton, au Connecticut.
La Cour suprême a rejeté à répétition des contestations de restrictions sur les armes à feu depuis deux décisions-clés qui ont fixé le droit à posséder un revolver pour défendre sa propre maison.
7 États et le District de Colombia bannissent
Sept États et le District de Colombia ont adopté des lois pour bannir les armes d'assaut. Les autres sont la Californie, Hawaï, le Maryland, le Massachusetts et le New Jersey, selon le Law Center to Prevent Gun Violence. En plus, le Minnesota et la Virginie réglementent les armes d'assaut.
Le Connecticut et New York ont décrété des interdictions sur les armes d'assaut et des chargeurs à grande capacité en réponse au massacre, en décembre 2012, de 20 enfants et de six enseignants de l'école primaire Sandy Hook à Newtown, au Connecticut.