La Corée du Nord veut se poser sur la Lune

Les dirigeants de la Corée du Nord sont à peaufiner un plan quinquennal qui prévoit la mise en orbite de satellites plus sophistiqués d'ici 2020... et même un voyage jusqu'à la Lune.
Un dirigeant de l'agence spatiale nord-coréenne a confié, lors d'une entrevue accordée à l'Associated Press, que les sanctions internationales n'empêcheront pas son pays de lancer de nouveaux satellites d'ici 2020 et qu'il espère voir le drapeau nord-coréen sur la Lune d'ici dix ans.
Hyon Kwang-il a expliqué à l'Associated Press que le plan quinquennal ordonné par le leader Kim Jong-il se concentre sur le lancement de nouveaux satellites d'observation de la Terre et d'un premier satellite géostationnaire de communications - ce qui représenterait un important progrès technologique.
Il a ajouté que les universités nord-coréennes ont développé plus de programmes pour former les experts nécessaires.
La Corée du Nord a placé son plus récent satellite en orbite le 7 février. Le pays a aussi lancé, plus tôt cette semaine, un missile qui a franchi un millier de kilomètres avant de plonger dans l'océan, à proximité des eaux territoriales du Japon.
Certains experts croient que la Corée du Nord pourrait être bientôt capable d'orchestrer une mission rudimentaire, non habitée, jusqu'à la Lune, mais d'autres estiment que le pays n'y parviendra pas avant au moins 20 ans - et possiblement jamais.