Le président américain Donald Trump et son homologue sud-coréen Moon Jae-In

La Corée du Nord, une menace «grandissante» dit Trump

Le président américain Donald Trump et son homologue sud-coréen Moon Jae-In ont estimé dimanche que Pyongyang constitue une menace «grandissante», alors que l'ONU vient de durcir ses sanctions contre la Corée du Nord pour qu'elle renonce à ses ambitions nucléaires.
«Les deux dirigeants ont affirmé que la Corée du Nord représente une menace directe sérieuse et grandissante pour les États-Unis, la Corée du Sud, le Japon ainsi que pour la plupart des pays du monde», selon un communiqué de la Maison Blanche publié après un entretien téléphonique entre les deux hommes.
Donald Trump et Moon Jae-In ont également promis d'appliquer «toute résolution pertinente» contre la Corée du Nord et ont appelé la communauté internationale à en faire de même.
Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté samedi à l'unanimité une résolution renforçant sensiblement les sanctions déjà imposées à la Corée du Nord. Si cette résolution est respectée, elle devrait priver Pyongyang d'un milliard de dollars de recettes annuelles.
Proposée par les États-Unis, la résolution 2371 vise à interdire des revenus tirés des exportations nord-coréennes, notamment dans les secteurs du charbon, du fer et de la pêche.
Cette nouvelle résolution a pour objectif de pousser Pyongyang à la négociation après son premier tir d'un missile intercontinental le 4 juillet, jour de la fête nationale américaine. La Corée du Nord a procédé le 28 juillet au tir d'un second engin similaire.
La Chine est le principal partenaire commercial de la Corée du Nord et son attitude sera primordiale dans l'application de ces nouvelles sanctions.