Le candidat à la présidence du Pérou, Pedro Pablo Kuczynski, célébrait du haut du balcon de sa résidence, entouré de sa candidate à la vice-présidence Mercedez Araoz (à gauche) et de sa femme Nancy Lange.

Kuczynski remporte l'élection présidentielle au Pérou

L'ancien économiste de la Banque mondiale Pedro Pablo Kuczynski a remporté l'élection présidentielle la plus serrée à s'être déroulée au Pérou depuis 50 ans, ont annoncé les autorités électorales péruviennes, jeudi. Sa rivale, Keiko Fujimori, n'a toutefois pas encore déclaré forfait.
Quatre jours après le vote, la commission électorale a déclaré que tous les bulletins avaient été dépouillés et que M. Kuczynski avait récolté 50,1 pour cent des voix, contre 49,9 pour cent pour la fille de l'ex-président Alberto Fujimori, qui purge une peine de 25 ans de prison.
Les partisans du vainqueur ont immédiatement célébré le dénouement à l'extérieur des bureaux de sa campagne, alors que le nouveau président a envoyé un bref message de remerciement sur Twitter à l'intention de ses compatriotes, indiquant qu'il était maintenant temps pour les Péruviens de travailler ensemble pour l'avenir de leur pays.
Avance insurmontable
Environ 50 000 bulletins de vote demeurent contestés, mais les experts estiment qu'il est presque impossible pour Mme Fujimori de surmonter l'avance de quelque 40 000 voix détenue par son adversaire.
Favorite de la course au début de la campagne, Keiko Fujimori a perdu du terrain lors du sprint final après que Pedro Pablo Kuczynski eut prévenu les électeurs que la corruption et la criminalité associées au règne autoritaire de son père pourraient revenir si elle accédait au pouvoir.