Les victimes, dont plusieurs enfants, «se sont retrouvées piégées dans une pièce, il n’y avait pas d’issue», a indiqué le chef de la police cité par le média local Tribun News.

Indonésie: 30 morts dans l’incendie d’une fabrique d’allumettes

JAKARTA — Au moins 30 personnes, dont plusieurs enfants, ont été tuées dans l’incendie d’une maison utilisée comme fabrique d’allumettes vendredi dans le nord de l’île de Sumatra en Indonésie, selon les autorités locales.

«Il y a à présent 30 morts», a déclaré à l’AFP le responsable de l’agence des situations d’urgence pour le nord de Sumatra, Riadil Lubis, dans un nouveau bilan précisant que les enquêteurs pensaient avoir identifié au moins trois enfants. Un précédent bilan faisait état de 24 morts.

«Nous ne connaissons pas la cause de l’incendie, mais il a été éteint», a-t-il précisé, mais le chef de la police de la ville, Nugroho Tri Nuryanto, a parlé un peu plus tard de l’explosion d’une bonbonne de gaz, ajoutant toutefois que cela devait encore être confirmé.

De premières images diffusées par les autorités montraient des corps calcinés et une fumée noire provenant de cette maison de la ville de Binjai, à quelque 70 km de la capitale provinciale Medan dans le nord de Sumatra.

«J’étais sur le point d’aller à la prière du vendredi quand il y a eu une forte explosion», a expliqué à l’AFP Budi Zulkifli, un habitant de la ville. «Mais je ne sais pas ce qui a explosé».

Les victimes «se sont retrouvées piégées dans une pièce, il n’y avait pas d’issue», a indiqué le chef de la police cité par le média local Tribun News.

Au moins trois personnes ont pu échapper à l’incendie, a-t-il indiqué.

Une survivante, Pipit, a expliqué que les enfants se trouvaient sur le site, car «ils étaient venus à l’heure du repas» voir leurs parents, selon Tribun News.

Les proches des ouvriers de la fabrique se sont précipités à l’hôpital de Medan pour identifier les victimes, selon les médias locaux.

«Ma soeur était rentrée à la maison pour déjeuner et venait de retourner là-bas, juste pour y perdre la vie», a raconté à l’AFP en pleurant Suryadi, qui comme beaucoup d’Indonésiens ne porte qu’un seul nom.

Les incendies sont nombreux en Indonésie où les normes de sécurité sont peu respectées.

En 2017 au moins 46 personnes ont été tuées et plusieurs dizaines blessées dans un incendie déclenché dans une usine de feux d’artifice.