Incendies en Californie: 71 morts et plus de 1000 disparus

CHICO, Calif. - Le bilan du feu de forêt qui a ravagé le nord de la Californie s’élève maintenant à 71 morts, alors qu’on dénombre plus de 1000 personnes qui manquent toujours à l’appel.

Les autorités du nord de la Californie ont poursuivi les recherches, vendredi, à la veille de la visite du président Donald Trump.

Samedi, le président est attendu pour constater la tristesse et les ravages laissés par l’incendie de forêt le plus meurtrier en un siècle aux États-Unis. M. Trump pourrait faire face au ressentiment de la population locale pour avoir attribué la catastrophe à la mauvaise gestion des forêts en Californie.

Dans une entrevue enregistrée vendredi et qui doit être diffusée durant l’émission «Fox News Sunday», Donald Trump s’est dit étonné de voir des images de pompiers enlever des broussailles sèches près d’un incendie, ajoutant: «Tout cela aurait dû être brûlé.»

Les autorités ont retrouvé huit autres corps vendredi, ce qui porte le total 71 décès.

Le nombre de personnes portées disparues est passé de 631 jeudi soir à plus de 1 000 vendredi, mais selon le shérif Kory Honea la liste pourrait facilement contenir des doublons et des noms mal orthographiés.

Il a expliqué que le nombre élevé de disparus est probablement attribuable à des gens qui ont fui la région et qui ne savent pas qu’on les cherche. Une liste a été rendue publique pour que ceux qui y apparaissent puissent communiquer avec les autorités.

Certaines personnes sur la liste ont été confirmées décédées par des membres de leur famille ou des amis sur les réseaux sociaux. D’autres ont été localisés et se trouvent en sécurité, mais n’ont pas encore été retirés de la liste par les autorités.

Quelque 52 000 personnes ont été chassées de chez elles.

L’incendie qui a éclaté la semaine dernière a rasé la ville de Paradise. Des secouristes ont retrouvé des corps dans des maisons ou des voitures, mais il n’est pas impossible que la chaleur intense ait complètement incinéré certaines victimes. Près de 10 000 maisons ont été détruites.

L’incendie est contenu à seulement 40 pour cent et on ne sait pas à quel moment les évacués pourront rentrer chez eux. Les lignes électriques sont toujours au sol, les routes sont fermées et les pompiers sont toujours à l’oeuvre.

Des dizaines de réfugiés ont transformé le terrain de stationnement d’un magasin Walmart de la ville de Chico en terrain de camping improvisé. Des toilettes portatives ont été installées, des camions de rue distribuent de la nourriture gratuitement et les sinistrés sont inondés de dons de vêtements et de jouets.

On s’inquiète toutefois pour leur sécurité et on pourrait leur demander de s’en aller d’ici quelques jours, même si on ne prévoit pas les forcer à partir.