Quelque 63 000 hectares ont brûlé dans les 14 incendies en cours dans l’ensemble de la Californie, et 10 000 pompiers sont mobilisés pour les combattre.

Incendies destructeurs en Californie

REDDING — Le bilan des feux de forêt s’est aggravé dans le nord de la Californie. Les autorités ont confirmé samedi la mort de deux jeunes enfants et de leur arrière-grand-mère qui avaient été portés disparus.

Âgée de 70 ans, Melody Bledsoe et ses arrière-petits-enfants, James Roberts (5 ans) et Emily Roberts (4 ans) ont été isolés par une muraille de flamme qui a traversé jeudi la propriété familiale dans les environs de Redding.

Deux pompiers ont perdu la vie et quelque 500 bâtiments, dont 300 résidences, ont été détruits, selon le bilan le plus récent. Environ 38 000 personnes étaient toujours évacuées et 5000 résidences étaient menacées par l’incendie, qui est à peine circonscrit par les pompiers.

Plus d’une dizaine de personnes manquent à l’appel. Les flammes, poussées par de forts vents, ont pris par surprise les résidents du secteur et ont détruit plusieurs quartiers.

Le shérif du compté de Shasta, Tom Bosenko, a dit s’attendre à retrouver vivants la plupart des disparus qui auraient tout simplement perdu le contact avec leurs proches. Des policiers se sont rendus dans plusieurs maisons pour constater que le véhicule des occupants n’était plus dans l’entrée, ce qui pourrait indiquer qu’ils avaient pu fuir à temps.

L’incendie a gagné 35% en superficie au cours de la nuit pour atteindre 328 kilomètres carrés et poursuivait sa course au sud-ouest de Redding, vers Ono, Igo et Gas Point.

Les vents, qui ont d’abord aidé les pompiers à garder le feu loin des zones plus peuplées, l’alimentent maintenant à un rythme inquiétant.

«Je ne sais pas pourquoi le feu se comporte comme ça, a dit le chef des pompiers Steve Crawford. Ça brûle dans toutes les directions en même temps.»

Chris Anthony, un porte-parole de Cal Fire, l’agence californienne responsable de combattre les incendies de forêt, a déclaré que le temps chaud, sec et venteux nuisait aux efforts des pompiers.

Baptisé «Carr», l’incendie a été déclenché lundi par un véhicule et a explosé jeudi soir, traversant la rivière Sacramento et se rendant jusqu’à Redding, la plus grande ville de la région avec 92 000 habitants.

Ailleurs dans l’État, d’importants brasiers continuaient de brûler près du parc national Yosemite et des montagnes de San Jacinto à l’est de Los Angeles, près de Palm Springs.

Selon le service des urgences du gouverneur de Californie (Cal OES), quelque 63 000 hectares ont brûlé dans les 14 incendies en cours dans l’ensemble de la Californie, et 10 000 pompiers sont mobilisés pour les combattre.

L’incendie baptisé «Carr» au nord de la ville de Redding (nord de la Californie), qui a causé la mort de deux pompiers jeudi, a consumé 32 700 hectares depuis lundi, a détruit 500 bâtiments et en a endommagé 75 autres, a indiqué samedi le service des pompiers Calfire. Vendredi soir, la superficie brûlée était de 20 000 hectares.

Il n’est circonscrit qu’à 5% et, dans la nuit, «a progressé dans toutes les directions avec des avancées importantes», selon les pompiers.

Le président Donald Trump a signé samedi un décret ordonnant à l’Agence de gestion des situations d’urgence (Fema) d’apporter son soutien aux autorités du comté.

Dans le sud de la Californie, «plus de 1300 pompiers se battent contre le feu “Cranston”, qui a détruit cinq maisons et a entraîné la fermeture de routes et l’évacuation d’environ 7000 personnes», a indiqué le service national des forêts.

Le brasier qui sévit depuis mercredi dans la forêt nationale de San Bernardino, à près de 150 kilomètres au sud-est de Los Angeles, a réduit en cendres près de 5300 hectares et n’était circonscrit qu’à 17%, selon un bilan à 17h GMT samedi. Il menace environ 4900 bâtiments et trois pompiers ont été blessés.

Un homme de 32 ans, Brandon McGlover, a été arrêté peu après le départ de ce feu. Il est soupçonné d’être à l’origine de neuf incendies dans le sud-ouest du comté de Riverside et a été inculpé vendredi matin de 15 chefs d’accusation d’incendie criminel pour lesquels il a plaidé non coupable.

Le gouverneur Brown a décrété l’état d’urgence dans ce comté — ce qui permet de débloquer des moyens supplémentaires —, affecté par des coupures d’électricité à cause de dégâts causés par les flammes sur plusieurs kilomètres du réseau de distribution.

Plus au nord, le feu «Ferguson» continuait sa progression près du parc national de Yosemite qui a dû fermer en partie, notamment la Yosemite Valley qui ne devrait rouvrir au public que le 3 août en fin de journée.

Selon un point sur la situation diffusé samedi matin, le service d’informations Inciweb a indiqué que cet incendie qui a démarré le 13 juillet avait détruit 20 000 hectares et restait circonscrit à 29%, comme vendredi. Un pompier a été tué et sept personnes blessées.

Le service des urgences de l’Etat a prévenu que «le risque d’incendie continue d’augmenter à travers la Californie». «Assurez-vous que votre famille et vos amis sont prêts à évacuer. Soyez sur vos gardes», a-t-il tweeté.

D’après le centre national de coordination des incendies (NIFC), 36 incendies majeurs sévissaient samedi matin à travers les États-Unis et avaient déjà détruit plus de 93 000 hectares sur le territoire géré par le service national des forêts.