Place de l'Escarpement est le vaisseau amiral d'Immostar dans la capitale. Premier immeuble de bureaux certifié LEED Canada-NC Or de la capitale, il a été construit au coût de 35 millions $.

Immostar vend Place de l'Escarpement

Derrière la vente de 90 % de l'immeuble Place de l'Escarpement à la société canadienne de gestion d'investissement en placements immobiliers Fiera Immobilier, il y bien plus qu'une banale transaction d'affaires pour Immostar.
«C'est le début d'un partenariat», affirme François Pelchat, associé et vice-président de l'entreprise de Québec spécialisée dans le développement immobilier.
Situé près des Galaries de la Capitale sur le boulevard Lebourgneuf, à l'angle de l'autoroute Robert-Bourassa, et siège social de Promutuel Assurances, Place de l'Escarpement est le vaisseau amiral d'Immostar dans la capitale. Premier immeuble de bureaux certifié LEED Canada-NC Or de la capitale, il a été construit au coût de 35 millions $.
«Dès le départ, il était convenu que l'un de nos partenaires financiers dans le projet -la société d'investissement privée Ipso Facto - allait se retirer à court ou à moyen terme. Au bout d'une opération de séduction qui s'est déroulée pendant au moins un an, nous avons convenu d'une entente avec Fiera Immobilier qui réalise, du même coup, sa première transaction à Québec», explique François Pelchat en précisant que le bras immobilier Fiera Capital - l'un des plus importants gestionnaires de placement au Canada qui détient 122 milliards $ en actif sous gestion - accompagnera évidemment Immostar dans la réalisation, d'ici trois ans, de la phase deux de Place de l'Escarpement.
Immostar trouve donc sur son chemin un solide partenaire financier institutionnel. 
«Nous allons pouvoir nous concentrer sur notre mission première, c'est-à-dire de développer, de construire et de louer des espaces. Et surtout d'envisager la réalisation de projets majeurs pouvant se chiffrer entre 40 et 50 millions $. Vous savez, ce n'est pas toujours évident pour une PME comme Immostar de trouver le financement pour réaliser des projets de cette ampleur.»
Les détails financiers de la transaction n'ont pas été dévoilés par les parties. Immostar conserve 10 % de la propriété de l'immeuble. 
«L'investissement offre des revenus stables et croissants à nos investisseurs et une opportunité de soutenir la croissance de nos locataires par le développement futur des terrains de la phase deux de Place de l'Escarpement», commente, pour sa part, Blair McCreadie, vice-président principal et gestionnaire de fonds chez Fiera Immobilier.
Mail Cap-Rouge : cure de rajeunissement
Par ailleurs, Immostar vient de faire l'acquisition du Mail Cap-Rouge de mains de Sandalwood pour la somme de 8,7 millions $.
Le promoteur immobilier entend imposer une sérieuse cure de rajeunissement au centre commercial du boulevard de la Chaudière.
Une annonce devrait être faite à l'automne à propos de la transformation du Mail Cap-Rouge.
«Il s'agit d'un projet comprenant plusieurs phases. Nous allons investir quelques dizaines de millions de dollars. Nous travaillons ce projet avec un autre partenaire majeur en plus de Fiera Immobilier», laisse savoir François Pelchat.
Au cours des deux prochaines années, Immostar prévoit investir 100 millions $.
Ses actifs immobiliers, dont le restaurant Madrid situé à Saint-Léonard-d'Aston en bordure de l'autoroute 20, s'élèvent à 300 millions $.