Didier Reynders est le vice-premier ministre et ministre des Affaires étrangères de Belgique.

«Hey Canada, fuck you»: le compte Twitter d'un ministre belge piraté

Le gazouillis vulgaire publié sur le compte Twitter du ministre belge des Affaires étrangères, Didier Reynders, était dû à un piratage de son compte, a assuré son ministère sur le même réseau social.
La parution de ce message où le ministre envoie paître le Canada survient alors que l'opposition de la Wallonie au traité de libre-échange entre le Canada et l'Union européenne (UE) fait craindre le pire à Ottawa.
On peut y lire: «Eh, Canada, va te faire foutre», avec en arrière-plan une photo de l'ancien premier ministre conservateur Stephen Harper.
Dans un gazouillis publié environ une heure plus tard, le ministère belge des Affaires étrangères a cependant indiqué sur son compte Twitter que celui du ministre avait été piraté.
Il y avait effectivement anguille sous roche, car le ministre Reynders appuie l'accord de libre-échange entre le Canada et l'UE, selon les propos rapportés dans plusieurs médias européens.
Au moment de publier ces lignes, vers 15 h 30, mercredi, le gazouillis controversé n'avait toujours pas été retiré.
Le sort de l'entente est devenu incertain après que le gouvernement de la région francophone de la Wallonie eut voté contre, la semaine dernière, estimant qu'elle menacerait les secteurs de l'agriculture et de l'industrie manufacturière.
Pour entrer en vigueur, l'Accord économique et commercial global (AECG) entre le Canada et l'UE doit obtenir l'appui de chacun des 28 pays de l'Union européenne, et celui de la Belgique est conditionnel à l'aval de chacun de ses trois gouvernements régionaux.