L'ancien président Bill Clinton, grand électeur de l'État de New York, a glissé un bulletin pour sa femme, lundi, dans cet État qu'elle a remporté aisément le 8 novembre dernier.

Guerre de mots entre Trump et Bill Clinton

Le président désigné des États-Unis, Donald Trump, s'en est pris mardi à Bill Clinton dans sa dernière attaque en date sur Twitter, apparemment piqué au vif par des déclarations de l'ancien président mettant en doute son intelligence.
Interrogé lors d'une discussion improvisée dans une petite librairie sur l'intelligence de celui qui a battu sa femme à la présidentielle, Bill Clinton, locataire de la Maison-Blanche de 1993 à 2001 a répondu : «Il ne sait pas grand-chose. S'il y a une chose qu'il sait, c'est comment faire voter pour lui les hommes blancs en colère.»
L'ancien président a ajouté que Donald Trump l'avait appelé après sa victoire contre Hillary Clinton le 8 novembre et qu'il avait été surpris du ton cordial du milliardaire après une campagne amère.
Bill Clinton a fait ces remarques le 10 décembre, dans le nord de l'État de New York. Elles ont d'abord été reprises dans un journal local puis ont pris un écho national après leur publication par Politico lundi.
Riposte
Donald Trump s'est tourné vers sa plateforme de communication favorite, Twitter, pour riposter mardi en début de matinée : «Bill Clinton a dit que je l'avais appelé après l'élection. Faux, il m'a appelé [avec des félicitations très agréables]. Il "ne sait pas grand-chose"...», a écrit le président désigné dans un premier tweet.
«Pas même comment faire pour que les gens, malgré un budget illimité, sortent voter dans les États-clés cruciaux [et plus]. Ils se sont concentrés sur les mauvais États», a-t-il poursuivi en attaquant la stratégie de campagne des démocrates dont certains des bastions ont basculé en faveur des républicains.
L'ancien président Clinton a fini par reconnaître sur Twitter mardi que, contrairement à ce qu'il avait précédemment affirmé, c'est bien lui qui avait appelé Donald Trump le 8 novembre.
«Voilà une chose sur laquelle @realDonaldTrump et moi pouvons nous accorder - je l'ai appelé après l'élection», a-t-il admis.
Après avoir été un temps assez proches pour que les Clinton soient invités au mariage de Melania et Donald Trump, lorsque ce dernier n'avait pas encore d'ambitions présidentielles, le ton est monté jusqu'à des niveaux particulièrement venimeux durant la campagne.
En plus des attaques visant la candidate, Donald Trump avait notamment organisé une conférence de presse surprise avec trois femmes accusant Bill Clinton de les avoir agressées sexuellement.

Les fils Trump accusés de monnayer l'accès à leur père

Donald Trump Jr. et Eric Trump lors de l'inauguration du Trump International Hotel à Washington, le 26 octobre dernier
Deux fils du président désigné Donald Trump appartiennent à une nouvelle organisation caritative destinée à recueillir des dons, jusqu'à un million de dollars chacun, offrant notamment accès à une réception privée avec le nouvel occupant de la Maison-Blanche, selon le Center for public integrity (CPI).
Dans son rapport publié mardi, le centre de recherche indépendant révèle que la «Opening Day Foundation», en référence à l'investiture de M. Trump le 20 janvier, a vu le jour au Texas le 14 décembre et que les deux fils adultes du milliardaire, Donald Jr. et Eric, font partie des quatre directeurs de l'organisation.
Selon la brochure accessible sur le site du centre, les bénéfices seront reversés à des «organisations caritatives spécialisées dans la conservation». Elle cite notamment la «responsabilité de protéger et de préserver» la nature américaine, en citant les traditions de chasse et de pêche.
L'événement est prévu le soir du 21 janvier dans un centre de conférence de la capitale fédérale Washington.
Guitares et excursion
Les donateurs les plus généreux auront accès à une réception privée avec possibilité d'être pris en photo avec le nouvel homme fort américain, recevront des guitares dédicacées par un artiste se produisant ce soir-là, et pourront aussi partir plusieurs jours en excursion chasse et/ou pêche avec l'un et/ou l'autre des deux frères, selon le rapport du CPI. Entre autres.
Les donateurs pourront rester anonymes, car il s'agit d'un organisme caritatif, pas d'un comité politique, souligne-t-il.
«Donald Trump Jr. et Eric Trump sont de fervents amateurs de grands espaces et des défenseurs des efforts de conservation, ce qui correspond aux objectifs de cet événement, cependant ils n'y sont impliqués en aucune manière», a réagi Hope Hicks, porte-parole de l'équipe de transition de Donald Trump.
«L'événement Opening Day et ses détails qui ont été rapportés ne sont que de premiers concepts qui n'ont été ni approuvés, ni menés par la famille Trump», a-t-elle ajouté, sans mentionner le rôle pourtant dévolu aux deux fils aînés dans les documents déposés auprès des autorités texanes.
Larry Noble, directeur juridique du Campaign Legal Center, organisation qui traque abus et corruption, a fait part de sa consternation.
«C'est Donald Trump et la famille Trump qui utilisent une toute nouvelle organisation pour lever des contributions d'un million de dollars avec le vague objectif de donner de l'argent à des organismes caritatifs spécialisés dans la conservation, ce qui semble simplement être un moyen de vendre de l'influence et de vendre la possibilité de rencontrer le président», a-t-il relevé auprès du CPI.