L’avocat du président Donald Trump, Rudy Giuliani, exclut catégoriquement la possibilité d’un entretien présidentiel avec le procureur spécial Robert Mueller.

Giuliani: «Ils vont devoir me passer sur le corps» avant d’interroger Trump

WASHINGTON — L’avocat du président Donald Trump, Rudy Giuliani, exclut catégoriquement la possibilité d’un entretien présidentiel avec le procureur spécial Robert Mueller.

Rudy Giuliani a déclaré à l’émission de télévision Fox News Sunday qu’il faudrait lui passer sur le corps avant que le procureur spécial puisse interroger son client.

L’équipe de Robert Mueller enquête sur de possibles liens entre la campagne présidentielle de M. Trump et la Russie. Le procureur spécial a réclamé plusieurs fois de pouvoir interroger le président.

Le mois dernier, la Maison-Blanche a envoyé des réponses écrites aux questions de M. Mueller concernant une possible collusion. La Maison-Blanche a refusé de répondre à toute question portant sur une possible entrave à la justice.

Rudy Giuliani a également dénoncé les allégations de Michael Cohen, l’ex-responsable de régler les problèmes de M. Trump. Cohen a déclaré que Donald Trump avait ordonné d’acheter le silence de deux femmes, qui alléguaient avoir eu des relations sexuelles avec lui, afin de ne pas nuire à la campagne.

M. Giuliani a qualifié Michael Cohen de «menteur pathologique».