M. Chatillon est à la tête d'une entreprise à qui la formation politique de Mme Le Pen confie des contrats de sous-traitance.

Financement électoral: un autre proche de Le Pen sous enquête

Un proche de la candidate à la présidence française Marine Le Pen a été mis en examen dans le cadre d'une enquête sur le financement électoral du Front national en 2014 et 2015.
Le bureau du procureur de Paris a confirmé, samedi, qu'une accusation préliminaire d'«abus de biens sociaux» avait été portée contre Frédéric Chatillon plus tôt cette semaine.
M. Chatillon est à la tête d'une entreprise à qui la formation politique de Mme Le Pen confie des contrats de sous-traitance.
Cette annonce survient quelques jours après que Catherine Griset, la chef de cabinet de la candidate d'extrême droite, eut été mise en examen pour abus de confiance dans une affaire distincte. Cette autre enquête porte sur des allégations selon lesquelles de Front national aurait profité des services d'assistants du Parlement européen à des fins partisanes.
Le parti nie toute faute.