Les opérations de recherche dans l'usine près de Dacca ont duré près de 22 heures. La déflagration s'est produite alors que la majorité des 5000 employés étaient en congé en raison des célébrations de l'Aïd el-Fitr.

Explosion mortelle dans une usine de textile au Bangladesh

Le bilan de l'explosion dans une usine textile du Bangladesh s'est alourdi mardi à au moins 13 morts et de nombreux blessés, le dernier désastre en date à frapper l'industrie textile au Bangladesh qui pèse 30 milliards de dollars.
Plusieurs dizaines d'employés étaient présents lundi soir dans cette usine de six étages située dans une zone industrielle en périphérie de Dacca lorsqu'une chaudière a explosé. La déflagration a fait s'effondrer une partie du bâtiment.
Les autorités ont mis fin aux opérations de recherche de survivants, qui ont duré près de 22 heures, après que les secouristes eurent découvert deux corps dans les toilettes près de la salle où se trouvait la chaudière détruite. Cette découverte porte à 13 le bilan des morts.
«Nos cinq pompiers ont achevé les recherches dans la totalité de la partie où se trouvent les débris», a déclaré à l'AFP un responsable local Mahmud Hasan.
L'explosion s'est produite pendant des travaux de maintenance de la chaudière au moment où la majorité des 5000 employés de l'usine étaient en congé en raison des célébrations de l'Aïd el-Fitr.
«Si cela s'était produit aujourd'hui, il y aurait probablement eu plus de morts», a déclaré à l'AFP Mesba Faruqui, directeur des opérations de l'usine.
Responsables accusés de négligence
L'un des employés blessés soignés dans un hôpital du quartier a accusé de «négligence» les responsables de l'usine qui n'ont pas remplacé la chaudière alors que selon lui, elle «émettait sans cesse des signaux d'alerte» avertissant d'un danger.
La cause de la catastrophe n'était pas claire. Le gouvernement a annoncé la mise en place d'une commission d'enquête sur l'explosion,
L'usine située dans le quartier industriel de Gazipur est la propriété de Multifabs, qui fabrique des vêtements pour des marques comme Littlewoods et Aldi, selon son site Internet.
En avril 2013, l'effondrement du Rana Plaza avait fait plus de 1100 morts et mis en lumière la face sombre de la sous-traitance dans le domaine du textile. Les grandes marques se sont depuis engagées à renforcer la sécurité dans cette industrie.