Le bilan de l’explosion d’un oléoduc perforé par des voleurs de carburant, vendredi dans le centre du Mexique, s’est alourdi à 79 morts.

Explosion d’un oléoduc au Mexique: 79 morts, fin des recherches

Le bilan de l’explosion d’un oléoduc perforé par des voleurs de carburant, vendredi dans le centre du Mexique, s’est alourdi à 79 morts, a annoncé dimanche le ministre mexicain de la Santé Jorge Alcocer, tandis que les opérations de recherche sur les lieux de la tragédie ont pris fin.

Le précédent bilan de 73 morts s’est alourdi à «79 Mexicains morts des suites de cette explosion», a déclaré le ministre lors d’une conférence de presse à Mexico.

Soixante-six personnes sont toujours hospitalisées dans l’État de Hidalgo, où s’est produite l’explosion, et dans des régions voisines.

Les victimes les plus gravement atteintes ont été transportées à Mexico pour y recevoir des soins spécialisés, a expliqué le ministre de la Santé, précisant que certains patients présentent des brûlures sur plus de 80 % du corps.

À Tlahuelilpan, la localité à 120 km au nord de Mexico où s’est produite l’explosion, seuls restaient sur place des soldats chargés de surveiller les lieux. Les opérations de recherche pour retrouver des corps ont pris fin dans la nuit de samedi à dimanche, au grand désespoir de certaines familles qui ont exigé leur reprise.

Les funérailles de plusieurs victimes dont le corps a été rendu à la famille ont été célébrées dimanche. «Il est parti pour toujours», sanglotait une femme en voyant le cercueil d’un proche, Cesar Jimenez, entrer dans l’église.

Le procureur général du Mexique, Alejandro Gertz, a indiqué que les enquêteurs continuaient à étudier l’hypothèse selon laquelle l’explosion aurait été causée par une fuite provoquée par des délinquants qui ont percé l’oléoduc. Le drame s’est déroulé deux heures après le percement clandestin d’une canalisation par des trafiquants de carburant. La fuite avait attiré quelque 700 villageois munis de bidons.

Alejandro Gertz, à qui a été confiée l’enquête, a évoqué une origine «intentionnelle» car «quelqu’un a perforé [l’oléoduc]. L’incendie est une conséquence de ce crime».

Il s’agit d’une des plus meurtrières explosions d’oléoduc dans le monde depuis 25 ans. Parmi les blessés figurent huit mineurs, dont un enfant de 12 ans.