La flèche d'une église de Berlin, en Allemagne

Église allemande: 3677 victimes d’agressions sexuelles entre 1946 et 2014

BERLIN - Un rapport sur les agressions sexuelles commises par des membres du clergé catholique allemand révèle qu’au moins 3677 personnes ont été victimes de tels gestes entre 1946 et 2014, rapportent mercredi deux médias allemands de premier plan.

Spiegel Online et Die Zelt affirment avoir mis la main sur ce document préparé pour la conférence des évêques allemands par trois universités.

Le rapport conclut que plus de la moitié des victimes étaient âgées de 13 ans et moins, et que la plupart d’entre elles étaient des garçons. Un sixième des cas étaient des affaires de viol et au moins 1670 membres du clergé sont impliqués.

Die Zelt ajoute que 969 victimes étaient des servants de messe.

Le rapport prévient que le nombre réel de victimes est probablement plus élevé, selon les experts des universités de Giessen, de Heidelberg et de Mannheim.

La conférence des évêques allemands a publié quelques heures plus tard un communiqué dans lequel elle déplore la fuite du rapport, avant d’expliquer que l’étude confirme «l’ampleur des agressions sexuelles» commises.

Un porte-parole, l’évêque Stephan Ackermann, a évoqué une situation «déprimante et honteuse». Il n’a pas offert plus de détails, indiquant simplement que l’étude sera présentée comme prévu le 25 septembre.

Les auteurs du rapport préviennent que des documents semblaient avoir été modifiés ou détruits, que plusieurs cas n’ont jamais été traduits en justice et que les agresseurs étaient souvent déplacés d’un diocèse à un autre, en douce.