Des passagers qui avaient volé à bord du même avion la veille de la catastrophe avaient décrit des événements inquiétants.

Écrasement de l'avion de Lion Air: des problèmes de vitesses signalés

DJAKARTA, Indonésie - L’appareil du transporteur aérien Lion Air qui s’est écrasé la semaine dernière en Indonésie, faisant 189 morts, avait connu des problèmes de vitesse lors de ses quatre vols précédents, révèle une analyse de l’enregistreur des données de vol.

Un responsable indonésien a dit que le problème a été similaire lors des quatre vols, y compris lors du voyage fatal du 29 octobre.

Des passagers qui avaient volé à bord du même avion la veille de la catastrophe avaient décrit des événements inquiétants.

L’un d’eux a raconté que l’appareil a perdu de l’altitude à plusieurs reprises lors d’un vol entre Bali et Djakarta, au point où des passagers ont commencé à paniquer et à vomir. Différents sites internet témoignent également d’une vitesse, d’une altitude et d’une direction erratiques pendant les premières minutes de vol.

Une autre a dit que l’embarquement a été retardé de plus d’une heure; puis, pendant le remorquage, un problème technique a contraint l’appareil à revenir au point de départ.

Les passagers sont restés prisonniers pendant une trentaine de minutes par une chaleur suffocante à écouter le rugissement «inhabituel» des moteurs, selon elle. Des enfants ont commencé à être malades et le personnel a finalement permis aux passagers en colère de sortir de l’avion. Ils ont patienté sur la piste pendant trente minutes avant de remonter à bord.

Les secouristes cherchent toujours l’enregistreur de conversations de poste de pilotage.

Le Boeing 737 MAX 8 n’était en service que depuis deux mois quand il a plongé dans la mer de Java, quelques minutes après avoir décollé de Djakarta.