Un plongeur récupérait mercredi un débris du Tupolev 154 qui s'est s'est abîmé dans la mer Noire.

Écrasement dans la mer Noire: deuxième enregistreur de vol retrouvé

Un deuxième enregistreur de vol provenant d'un avion militaire qui s'est abîmé dans la mer Noire - tuant les 92 personnes à son bord - a été retrouvé mercredi, selon le ministère russe de la Défense.
Le premier enregistreur avait été retrouvé la veille, et des experts ont commencé à en analyser les données, dans l'espoir de déterminer la cause de l'écrasement.
L'appareil Tupolev 154 du ministère de la Défense russe s'est abîmé dans la mer Noire tôt dimanche, deux minutes après avoir décollé depuis la ville de Sotchi. L'avion transportait notamment des membres de la chorale Alexandrov, qui font partie des choeurs de l'Armée rouge. La chorale devait donner un concert du Nouvel An dans une base militaire russe, en Syrie.
Une équipe de recherche hissait hors de l'eau un morceau de la carlingue du Tupolev 154, mercredi.
Le ministère de la Défense précise que 15 corps et 239 fragments de corps ont été retrouvés sur le site de l'écrasement. Il avait auparavant plutôt fait état de 17 corps retrouvés.
Quelque 3600 personnes, dont 200 plongeurs, participent aux efforts de secourisme.
Les enquêteurs cherchent maintenant à déterminer si l'accident a pu être causé par un mauvais carburant, une erreur de pilotage, une défaillance d'équipement ou un objet coincé dans les moteurs.
La principale agence de sécurité intérieure et de contre-terrorisme russe, le FSB, a indiqué que rien ne permettait de croire qu'il s'agissait d'un acte terroriste ou de sabotage.