Les efforts des démocrates Brad Sherman, de la Californie (à gauche), et d'Al Green, du Texas, ont peu de chances de porter fruit à la Chambre des représentants dominée par les républicains.

Destituer Trump, le pari risqué de deux démocrates

Deux élus démocrates de la Chambre des représentants se sont lancés dans un pari risqué en entreprenant une tentative de destitution du président américain Donald Trump.
Les efforts d'Al Green, du Texas, et de Brad Sherman, de la Californie, ont peu de chances de porter fruit à la Chambre des représentants dominée par les républicains.
L'initiative ne bénéficie par ailleurs pas du soutien d'un grand nombre de démocrates.
Quoi qu'il en soit, les deux élus ont indiqué, mercredi, qu'ils en étaient à rédiger les ébauches d'articles relatifs au déclenchement d'une procédure de destitution.
M. Green et M. Sherman estiment que M. Trump a fait obstruction à la justice en licenciant le directeur de la police fédérale américaine (FBI) James Comey. Ce dernier enquêtait sur l'ingérence présumée de la Russie dans l'élection présidentielle qui a porté M. Trump au pouvoir.
D'autres démocrates font valoir qu'ils souhaitent attendre de voir les retombées de l'enquête avant de décider s'ils se joignent à la procédure de destitution.
Après le congédiement de M. Comey, le département de la Justice a nommé l'ex-directeur du FBI Robert Mueller comme procureur spécial chargé de chapeauter l'investigation sur la Russie.
M. Comey doit témoigner devant le comité de renseignement du Sénat jeudi.