Sur des images prises en pleine jungle tout au long de 2016, on voit une douzaine de tigres, des femelles et leurs petits.

Des nouvelles familles de tigres découvertes en Thaïlande

Des bébés tigres ont été découverts dans un parc naturel dans l'est de la Thaïlande, ce qui constitue un «miracle» pour cette sous-espèce décimée par la déforestation et le braconnage généralisé, d'après les groupes de défense des animaux.
La Thaïlande, considérée comme une plaque tournante du trafic d'animaux sauvages en Asie, est l'un des treize pays où vivent encore des tigres à l'état sauvage, mais leur nombre a largement chuté ces dernières années. La dernière fois qu'une famille de tigres indochinois avait été aperçue remonte à 15 ans.
La déforestation, l'avancée des villages et le braconnage expliquent le recul du nombre de tigres en Asie.
«Le rebond extraordinaire des tigres de l'est de la Thaïlande est un miracle», a expliqué John Goodrich, le directeur du programme tigre à Panthera, un groupe de préservation de ces animaux sauvages. D'après l'organisation, la Thaïlande est le seul pays au monde à avoir de nouvelles familles de tigres indochinois.
Sur des images prises en pleine jungle tout au long de 2016, on voit une douzaine de tigres, des femelles et leurs petits.
«Étant donné que le commerce illégal des tigres se poursuit, ils auront besoin de protection», a déclaré Kraisak Choonhavan, président du conseil d'administration de Freeland, ONG de défense de l'environnement.
«Il est crucial de poursuivre les grands progrès réalisés par le gouvernement thaïlandais pour renforcer la protection des tigres», a-t-il ajouté.
Les tigres indochinois, qui sont généralement plus petits que leurs homologues du Bengale et de Sibérie, étaient présents autrefois dans une grande partie de l'Asie. Mais on estime aujourd'hui, il n'en reste qu'en Thaïlande et en Birmanie. Ils seraient environ 200.
Talismans et médicaments
En 2010, les 13 pays abritant des tigres, le Bangladesh, le Bhoutan, la Chine, le Cambodge, l'Inde, l'Indonésie, le Laos, la Malaisie, la Birmanie, le Népal, la Russie, la Thaïlande et le Vietnam, avaient lancé un programme destiné à doubler leur nombre d'ici 2022.
Dans le monde, le WWF et le Global Tiger Forum ont recensé en 2016 quelque 3890 tigres, contre un plus bas historique de 3200 en 2010. Il s'agit de la première hausse depuis 1900 : étaient alors recensés 100 000 tigres.
Certaines parties de tigre - dents, viande - sont l'objet de trafic en Asie, où elles sont utilisées comme talismans ou pour fabriquer des médicaments pour la médecine traditionnelle chinoise.