La photo ayant servi à illustrer l'éditorial du Globe and Mail incitant le Royaume-Uni à demeurer au sein de l'Union européenne.

Des journaux canadiens invitent le Royaume-Uni à rester dans l'UE

Des journaux canadiens, dont le Globe and Mail, ont appelé samedi dans leurs éditoriaux le Royaume-Uni à rester dans l'Union européenne, estimant qu'il en va de son intérêt comme de celui de l'Europe.
À moins d'une semaine du référendum sur le Brexit, le quotidien de référence The Globe and Mail estime dans un éditorial que «Le Royaume-Uni est mieux dans [l'UE] que dehors».
Faisant valoir que la Grande-Bretagne s'y est taillé une place avantageuse, le quotidien note que: «L'UE est un restaurant à prix fixe, mais [que] le Royaume-Uni a réussi à convaincre ses partenaires de le laisser commander à la carte à de nombreuses reprises».
Le Globe and Mail souligne aussi qu'en cas de victoire du Brexit, la Grande-Bretagne risque «d'être punie sévèrement» pour éviter que d'autres pays ou opinions soient tentés par son exemple.
«Le 23 juin, pensez à vos intérêts et à la stabilité de votre pays. De notre point de vue, ces intérêts semblent mieux protégés à l'intérieur d'une Europe où la Grande-Bretagne a déjà obtenu un arrangement unique», conclut le journal.
Le Toronto Star juge aussi que le Royaume-Uni «devrait demeurer dans l'UE afin de réparer» ce qui ne va pas dans l'Union.
Notant que le «référendum est totalement inutile et risque d'infliger des dégâts considérables à [la Grande-Bretagne] et à l'Europe dans son ensemble», le journal écrit que «si le vote de jeudi explose au visage du [premier ministre] David Cameron, celui-ci l'aura bien mérité.»