À Chambley, dans l'est de la France, 456 montgolfières se sont envolés simultanément vendredi.

Décollage de montgolfières: record du monde battu

Le record du monde de décollage de montgolfières en ligne a été battu vendredi à Chambley (est de la France) avec l'envol simultané de 456 ballons, surpassant le record de 433 établi il y a deux ans à la même occasion.
«On est en progression constante, c'est une grande fierté, car ce record, on y tenait beaucoup», a commenté l'organisateur de la biennale Lorraine Mondial Air Ballons, Philippe Buron-Pilâtre, qui a certifié le record aux côtés d'un huissier de justice, à 7h GMT (3h, heure du Québec).
La manifestation, le plus grand rassemblement de montgolfières du monde, avait pourtant débuté sous de mauvais auspices.
Des conditions météorologiques peu propices avaient contraint les organisateurs à reporter deux fois la tentative de record, dimanche dernier puis mercredi.
Malgré un ciel gris vendredi, le vent était suffisamment faible pour tenter l'exploit.
Plus de quarante-cinq nationalités étaient représentées pour cet l'exploit.
«On avait un peu peur, car en général, la tentative a lieu la première semaine, quand il y le plus grand nombre de pilotes», s'est réjoui M. Buron-Pilâtre, descendant de l'auteur du premier envol humain en ballon en 1783 à Paris, Jean-François Pilâtre de Rozier.
«Le travail de mise en place est titanesque. Il a fallu 45 minutes pour faire entrer tous les véhicules avec les ballons sur la piste de décollage», a-t-il souligné. Les 456 ballons ont été alignés sur quatre lignes de plus de 6 km.
Seul petit couac au moment de la tentative : la montgolfière d'un pilote anglais est entrée en collision avec une ligne électrique. Le ballon a été endommagé, mais l'accident n'a pas fait de victimes.
«Partir enveloppe contre enveloppe, puis voler avec les copains, c'est une sensations unique. Le vol s'est très bien passé, la météo était super», s'est enthousiasmé l'un des pilotes, Christophe Holvoet, venu de Belgique, peu après l'atterrissage de sa nacelle.
Attention tout de même : «On n'a presque aucune vision verticale et il ne faut pas qu'une nacelle entre en collision avec une enveloppe, car elle pourrait se déchirer. Il faut être extrêmement vigilant, surtout au décollage», a souligné ce vieil habitué du rendez-vous.
Plus de quarante-cinq nationalités étaient représentées pour cet l'exploit et plusieurs milliers de badauds, dont certains se sont offert un baptême de ballon pour l'occasion, s'étaient déplacés pour admirer le spectacle.