Le taux de fécondité s'inscrit désormais à 1,6 enfant par femme contre 1,54 l'an dernier.

De nombreux couples chinois se prévalent du droit au deuxième enfant

La natalité a augmenté cette année en Chine après la libéralisation du droit au deuxième enfant, avec un million de naissances en plus que l'an dernier, a rapporté vendredi la presse nationale.
L'année qui s'achève a enregistré 17,5 millions de naissances dans le pays le plus peuplé du monde, contre 16,55 millions en 2015, soit une hausse de 5,7%, selon des chiffres publiés par le quotidien Global Times.
Le taux de fécondité s'inscrit désormais à 1,6 enfant par femme contre 1,54 l'an dernier, selon le quotidien de langue anglaise, qui cite des chiffres de la Commission nationale de la santé et de la planification familiale (CNSPF).
Confrontée au vieillissement de sa population, la Chine a démantelé ces dernières années la politique de l'enfant unique qu'elle avait mise en place à la fin des années 1970.
Depuis 2013, les couples dont l'un des membres est enfant unique avaient le droit d'avoir un deuxième enfant. Cette possibilité a été offerte à l'ensemble des couples depuis le 1er janvier 2016, suite à une décision du Parti communiste chinois (PCC) au pouvoir annoncée deux mois plus tôt.
«La hausse du taux de natalité reste la conséquence de l'assouplissement de 2013. Dans les deux ou trois années qui viennent, nous assisterons de nouveau à une hausse importante liée à la nouvelle politique», a déclaré un expert cité par le Global Times.
Le journal n'a pas précisé quelle était la proportion de deuxièmes enfants dans les naissances enregistrées en 2016. Mais dans un rapport récent, la CNSPF l'estimait à 40% du total.
Le directeur adjoint de la Commission, Wang Peian, estimait par ailleurs dans ce rapport que le nombre des naissances devrait culminer en Chine en 2018, à 21,88 millions.
Pékin souhaite porter le taux de fécondité à 1,8 enfant par femme en 2020. Le taux de renouvellement des générations est fixé à au moins 2,05 enfants par femme.
La Chine comptait officiellement 1,37 milliard d'habitants fin 2015, une année qui avait enregistré une chute de 320 000 du nombre des naissances. Pékin a indiqué début 2016 tabler sur une population de l'ordre de 1,42 milliard d'habitants en 2020.
La population totale devrait culminer aux alentours de 1,45 milliard d'habitants vers 2030 avant de commencer à diminuer, selon Wang Peian.