À New York, dimanche, la 42e Rue était toujours déserte. Le gouverneur de l’État de New York a décrété la semaine dernière que la fin des mesures de confinement commencerait le 15 mai.
À New York, dimanche, la 42e Rue était toujours déserte. Le gouverneur de l’État de New York a décrété la semaine dernière que la fin des mesures de confinement commencerait le 15 mai.

COVID-19: l’épidémie en phase «descendante» à New York, mais Cuomo demeure prudent

NEW YORK — L’épidémie de coronavirus dans l’État de New York, épicentre de l’épidémie aux États-Unis, a amorcé pour la première fois une courbe «descendante», a indiqué dimanche le gouverneur Andrew Cuomo, tout en appelant à ne pas relâcher les mesures de confinement.

«Toutes les indications sont que nous sommes dans une phase descendante», a indiqué le gouverneur lors de son point de presse quotidien sur l’épidémie, appelant néanmoins à la prudence.

«La poursuite de cette baisse dépendra de ce que nous ferons», a souligné M. Cuomo, qui a prolongé récemment les mesures de confinement jusqu’au 15 mai.

«Nous devons rester malins et coordonnés», «ne pas compromettre» les progrès réalisés, a-t-il martelé, alors que les manifestations se sont multipliées à travers les États-Unis pour demander la fin des mesures de confinement et la relance des activités économiques.

Cet État de quelque 20 millions d’habitants a déjà enregistré quelque 236 000 cas confirmés du virus, soit près du tiers de tous les cas américains, et plus de 13 000 morts, selon les derniers chiffres disponibles.

Au cours des dernières 24 heures, l’État a encore déploré 507 morts. Ce chiffre est néanmoins le plus bas depuis le 2 avril. Le 9 avril, un record de décès journaliers avait été atteint avec 799 morts.

Le gouverneur a aussi annoncé des tests massifs de sérologie dans tout l’État la semaine prochaine, pour déterminer «exactement combien de personnes ont été infectées par le virus».

Cette mesure devrait aider à déterminer la stratégie de déconfinement à adopter, stratégie que le gouverneur a souligné coordonner avec cinq autres États du nord-est des États-Unis : New Jersey, Massachusetts, Pennsylvanie, Delaware, Rhode Island.

Dans un message qui semblait viser implicitement le président Donald Trump, accusé d’attiser l’opposition aux mesures de confinement et de pousser à une relance rapide de l’économie, il a souligné qu’il était important que les dirigeants «envoient le bon message».

«Ce n’est pas le moment d’envoyer des messages différents», a-t-il indiqué. «Si les gens n’ont pas confiance dans leur gouvernement, s’ils pensent que c’est le chaos, ou la confusion dans nos politiques, ce serait un message terrible à envoyer».

Bilan mondial à 15h dimanche (heure du Québec)

Plus de 2 334 130 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués dans 193 pays et territoires depuis le début de l’épidémie. Ce nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu’une fraction du nombre réel de contaminations, un grand nombre de pays ne testant que les cas nécessitant une prise en charge hospitalière. Parmi ces cas, au moins 518 900 sont aujourd’hui considérés comme guéris.

Les États-Unis, qui ont recensé leur premier décès lié au coronavirus fin février, sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 40 661 décès pour plus de 735 000 cas. Au moins 66 819 personnes ont été déclarées guéries. Selon le décompte de l’Université Johns Hopkins, l’augmentation du nombre de décès, de 1997, est légèrement supérieure aux 1891 décès recensés un jour plus tôt sur 24 heures.

Après les États-Unis, les pays les plus touchés sont l’Italie avec 23 227 morts pour 175 925 cas, l’Espagne avec 20 453 morts (195 944 cas), la France avec 19 323 morts (151 793 cas), et le Royaume-Uni avec 15 464 morts (114 217 cas).

La Chine (sans les territoires de Hong Kong et Macao), où l’épidémie a débuté fin décembre, a officiellement dénombré au total 82 735 cas (16 nouveaux entre samedi et dimanche), dont 4632 décès, et 77 062 guérisons.

L’Europe totalisait dimanche à 15h (heure du Québec, 11h temps universel) 101 493 décès pour 1 153 148 cas, les États-Unis et le Canada 40 619 décès (768 670 cas), l’Asie 6951 décès (162 256 cas), le Moyen-Orient 5559 décès (122 819 cas), l’Amérique latine et les Caraïbes 4915 décès (98 202 cas), l’Afrique 1058 décès (21 165 cas), et l’Océanie 90 décès (7879 cas).

Ce bilan a été réalisé à partir de données collectées par les bureaux de l’AFP auprès des autorités nationales compétentes et des informations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).