Les bâtiments du Congrès américain et de la Maison-Blanche ont été bouclés lundi en raison de la présence d'un homme armé.

Coups de feu près de la Maison-Blanche

Un homme brandissant une arme à feu, dont il n'a pas fait usage, a été blessé vendredi par un agent des services de protection de la Maison-Blanche après avoir refusé d'obtempérer, ont indiqué les forces de l'ordre dans un communiqué.
«Aujourd'hui, vers 15h06, un homme adulte portant une arme à feu s'est approché d'un point de contrôle du périmètre» de sécurité de la Maison-Blanche, a expliqué le Secret Service, chargé notamment de la protection du président américain, après l'incident.
À la suite de plusieurs directives orales lui demandant de s'arrêter et de lâcher son arme, l'homme a été blessé par balle par un agent du Secret Service, puis interpellé. Il a par la suite été transporté à l'hôpital, a ajouté le communiqué.
Le service des urgences de la capitale américaine avait tweeté plus tôt qu'une personne «grièvement blessée» avait été transportée à l'hôpital.
La police avait rapidement indiqué que la Maison-Blanche avait dû être bouclée après des tirs à proximité. Une demi-heure après le déclenchement de l'alerte, le confinement a été levé.
Obama absent
Le président Barack Obama était alors absent. Il avait quitté quelques heures auparavant les bâtiments de l'exécutif pour aller jouer au golf sur la base aérienne d'Andrews, au sud-est de la capitale. Mais le vice-président Joe Biden se trouvait à la Maison- Blanche et a été placé en lieu sûr au moment de l'incident, avait précisé la chaîne CNN, évoquant des coups de feu dirigés contre le bâtiment.