Les coulées de boue et les inondations sont devenues fréquentes au Sri Lanka pendant la mousson en raison d'une forte déforestation qui laisse le sol incapable de contenir de l'eau.

Coulées de boue: le bilan s'alourdit au Sri Lanka

Les équipes d'urgence continuent de découvrir des corps ensevelis par les coulées de boue qui ont fait au moins 151 morts, avec 111 personnes qui manquent toujours à l'appel.
Les secouristes profitent de l'amélioration des conditions météorologiques et du retrait des eaux pour rejoindre des milliers de Sri-Lankais qui ont besoin d'approvisionnement de base à la suite des pluies diluviennes de la mousson qui ont submergé les régions dans l'ouest et le sud de l'île. Les sinistrés avançaient péniblement dans les eaux de crue, qui leur arrivent à la hauteur des genoux, pour atteindre les camions d'évacuation.
Les autorités indiquent que l'espoir de trouver des survivants s'est évanoui.
De la pluie est prévue pour lundi, menaçant d'accroître la misère des milliers de déplacés.
Plus de 102 000 sinistrés sont hébergés dans des refuges, tandis que certains hôpitaux ont dû être ravitaillés par avion. Les Nations unies participent aux efforts de secours en réponse à un appel du gouvernement.
Les coulées de boue et les inondations sont devenues fréquentes au Sri Lanka pendant la mousson en raison d'une forte déforestation qui laisse le sol incapable de contenir de l'eau.