Un employé municipal recouvre l'imposante statue du général confédéré Robert E. Lee, mercredi à Charlottesville.

Charlottesville recouvre la statue controversée

Des employés municipaux de Charlottesville, en Virginie, ont enveloppé en noir la statue du général confédéré Robert E. Lee, mercredi, dans un geste qui vise à symboliser le deuil de la communauté, après la mort d'une jeune femme alors qu'elle protestait contre le rassemblement de nationalistes blancs, le 12 août.
Une vidéo filmée en direct montre un camion des travaux publics de la Ville garé près de la statue et des employés rassemblés autour en tenant un grand tissu noir. Ils ont utilisé des cordes et des perches pour recouvrir l'imposante statue du général à dos de cheval pendant que des badauds prenaient des photos et tournaient des vidéos. Une partie de la foule a applaudi les employés qui s'affairaient.
Le conseil municipal a voté, mardi, pour qu'une autre statue soit recouverte, soit celle du général confédéré Thomas «Stonewall» Jackson, installée dans un autre parc des environs. 
L'événement «Unite the Right» du 12 août est considéré comme le plus grand rassemblement de nationalistes blancs aux États-Unis depuis une décennie.
Les nationalistes blancs et les contre-manifestants se sont affrontés violemment dans les rues de Charlottesville, en grande partie sans intervention des autorités, jusqu'à ce que l'événement soit déclaré illégal et que la foule soit dispersée. Plus tard, un véhicule a foncé sur les manifestants opposés aux nationalistes blancs, tuant Heather Heyer, une femme de 32 ans.
James Alex Fields Jr. a été arrêté et accusé de meurtre non prémédité.
Deux policiers de l'État ont aussi perdu la vie lors de cette journée mouvementée lorsqu'un hélicoptère qui observait la foule et qui assistait le cortège de sécurité du gouverneur s'est écrasé.