L’étendue du couvert de glace cette année en Arctique se classerait au 7e rang parmi les plus faibles depuis que les données sont compilées en 1979.

Ce n'est pas arrivé cette semaine

NEW YORK — Vérification faite par l'Associated Press, et contrairement à ce que vous pouvez avoir lu ou entendu ailleurs, voici quelques-uns des événements les plus extraordinaires qui ne se sont pas produits cette semaine...

FAUX : Toyota ne donne pas 50 voitures gratuitement.

EN FAIT : Un faux lien qui circule sur les médias sociaux arborant le logo du constructeur automobile Toyota promet une voiture gratuite en échange de la participation à un sondage. Il s'agit d'une arnaque.

Ledit sondage prétend que Toyota donne 50 véhicules hybrides, mais une porte-parole de l'entreprise, Karen Nielsen, a confirmé à l'Associated Press qu'il s'agit d'une fausse représentation.

La fausse publicité demande aux internautes de répondre à un sondage, puis d'envoyer le lien à 20 autres personnes en utilisant l'application WhatsApp.

Des fraudes similaires ont été observées sur Facebook pour des entreprises comme Delta et Starbucks.

FAUX : Une carte des glaces ne prouve pas l'absence de réchauffement climatique.

EN FAIT : L'histoire qui circule sur le Web au sujet d'une carte qui montrerait l'étendue des glaces en mer pour prouver l'absence de réchauffement climatique est fausse.

Le site d'information en ligne Powell Media, a publié une carte datée du 26 juin 2018 qui montre l'étendue des glaces dans l'océan Arctique. La carte attribuée à l'organisme de surveillance danois Polar Portal montre que l'océan est presque complètement recouvert de glaces.

«Le 26 juin! Où est le prétendu réchauffement climatique?» demande la publication. Powell Media relaie des informations identiques à celles publiées sur le portail «Ice Age Now», une page Web gérée par un non-scientifique qui fait la promotion d'un livre qui prédit l'arrivée imminente d'une nouvelle ère glaciaire.

Pour les scientifiques, cette carte n'est qu'une image instantanée de la situation lors d'une journée précise et ne tient pas compte de la perspective de l'évolution des glaces à travers le temps. L'étendue des glaces fluctue avec les saisons, elle atteint son niveau le plus bas en septembre et son niveau le plus élevé en mars.

Mark Serreze, directeur du centre national américain de données sur la neige et la glace, situé au Colorado, répond que de tirer des conclusions sur le réchauffement climatique à partir de cette carte est un «non-sens».

«Il y a toujours beaucoup de glaces en mer en juin», observe-t-il en ajoutant que l'étendue est même plutôt faible cette année par rapport aux années précédentes.

L'étendue du couvert de glace cette année se classerait au 7e rang parmi les plus faibles depuis que les données sont compilées, soit depuis 1979.