Contrairement aux apparences, le fabricant des boissons Monster Energy ne vend pas de jambon à la caféine.

Ce n'est pas arrivé cette semaine...

NEW YORK — Vérification faite par l’Associated Press, et contrairement à ce que vous pouvez avoir lu ou entendu ailleurs, voici quelques-uns des événements les plus extraordinaires qui ne se sont pas produits cette semaine...

FAUX L’une des victimes de la fusillade à la synagogue à Pittsburgh n’était pas une survivante de l’Holocauste

EN FAIT Rose Mallinger, décédée à l’âge de 97 ans après avoir été la cible du tireur de la synagogue de Pittsburgh alors qu’elle priait samedi dernier, n’était pas une survivante de l’Holocauste comme le rapportent de nombreuses sources en ligne. Née au début des années 1920, Mme Mallinger était bien vivante au moment de la Shoah, mais les membres de sa famille et le rabbin de sa congrégation ont confirmé qu’elle ne faisait pas partie des Juifs européens persécutés par les Allemands nazis, responsables du meurtre de millions de Juifs pendant la Deuxième Guerre mondiale. La photo qui accompagne la publication est également incorrecte. Une recherche de photos en ligne révèle que la femme sur la photo est Ata Kando, une photographe hongroise-hollandaise, et non pas Rose Mallinger.

***

FAUX L’actrice Amy Schumer n’a pas été photographiée en train de déchirer une poupée dans un film d’horreur

EN FAIT Une image qui circule en ligne, montrant Amy Schumer éclaboussée de sang et déchirant une poupée, a été falsifiée. La photo est associée à une citation faussement attribuée à Mme Schumer: «Les foetus ne sont pas des gens et n’ont aucun droit, si vous ne pouvez pas obtenir un avortement, débarrassez-vous-en quand il naîtra». La photographe canadienne Melissa Trotter a déclaré à l’AP qu’elle était l’auteure de la photo originale, réalisée plus tôt cette année. Sur la version falsifiée, le visage de l’actrice a été substitué à celui du modèle original. «La séance de photo ne concernait pas du tout l’avortement ni aucun autre enjeu politique», a rectifié Mme Trotter, dont les photographies ont généralement pour thème l’horreur.

***

FAUX La Croix-Rouge américaine ne fournit pas de tentes aux migrants qui se dirigent vers la frontière américano-mexicaine

EN FAIT Les tentes distribuées aux membres de la «caravane» de migrants qui se dirige vers la frontière américaine ont été fournies par la Croix-Rouge du Guatemala, du Honduras et du Mexique, mais pas celle des États-Unis. Une tente figurant sur l’une des photos utilisées pour propager cette fausse affirmation porte le symbole de la Croix-Rouge et la mention «Cruz Roja Mexicana», qui signifie «Croix-Rouge mexicaine». «Conformément aux principes fondamentaux de la Croix-Rouge, la Croix-Rouge guatémaltèque, la Croix-Rouge hondurienne et la Croix-Rouge mexicaine ont fourni une aide sous forme de soins médicaux, d’eau potable et de services de réunion des familles aux migrants qui marchent à travers l’Amérique centrale et le Mexique», a déclaré la Croix-Rouge dans un communiqué.

***

FAUX Le fabricant des boissons Monster Energy ne vend pas de jambon à la caféine

EN FAIT Une entreprise californienne de boissons ne vend pas de jambon «énergisant» contenant de la caféine, malgré ce que laisse croire une image largement partagée sur les médias sociaux. Une photo modifiée numériquement d’un colis qui semble contenir un jambon produit par Monster Energy est l’oeuvre d’Adam Padilla, ou «adam.the.creator», une personnalité du Web connue pour créer de fausses images satiriques. M. Padilla a publié l’image pour la première fois sur Instagram le 30 octobre avec son identifiant de réseau social en filigrane en bas à gauche sur l’emballage. «Oui, j’ai créé l’image», a reconnu Adam Padilla dans un message texte envoyé à l’AP. «J’ai manipulé numériquement l’emballage avec le logiciel Adobe Photoshop dans le cadre de ma création quotidienne de mèmes». Michael Sitrick, porte-parole de Monster, a également confirmé à l’AP que «Monster ne vend pas de “jambon énergisant” ni aucun autre jambon d’ailleurs».