Le président catalan destitué par Madrid, Carles Puigdemont

Catalogne: Puigdemont «disposé à être candidat» aux prochaines élections

BRUXELLES - Le président catalan destitué par Madrid Carles Puigdemont s'est dit vendredi depuis Bruxelles «disposé à être candidat» aux élections du 21 décembre en Espagne même s'il doit faire campagne depuis l'étranger, dans un entretien à la télévision belge.

«Je suis disposé à être candidat», a-t-il déclaré, en français, à la RTBF lors d'une interview enregistrée et diffusée au journal télévisé. «Je veux être un messager pour nos concitoyens», a-t-il ajouté.

Il a par ailleurs insisté pour obtenir de Madrid «l'engagement que le résultat de ces élections [sera] respecté».

Au moment de l'entretien, réalisé en fin d'après-midi, le sort de M. Puigdemont était encore en suspens.

Mais la justice espagnole a ensuite annoncé avoir lancé vendredi un mandat d'arrêt européen contre le président catalan destitué et quatre de ses «ministres» repliés en Belgique.

Le parquet avait demandé jeudi à une juge madrilène d'émettre un mandat d'arrêt européen à l'encontre de M. Puigdemont qui se trouve en Belgique depuis lundi. Il est sous le coup de poursuites après la déclaration d'indépendance de la Catalogne, notamment pour «sédition» et «rébellion».

«Je vais aller à la justice, mais à la vraie justice. [...] J'ai dit à mes avocats d'exprimer à la justice belge que je suis complètement diposé à collaborer», a expliqué le président déchu de l'exécutif catalan.

À l'opposé, la justice espagnole est «bien évidemment politisée», a-t-il souligné.