Bono est pris entre espoir et frustration au moment où, pour la troisième fois en dix ans, il organise une vente aux enchères dans le but de recueillir des fonds pour la lutte contre le VIH / sida.

Bono remercie le Congrès pour son aide dans la lutte contre le sida

LONDRES — Bono a un message pour le Congrès américain: «merci d’avoir ignoré le président Donald Trump».

Trump souhaitait réduire de plusieurs centaines de millions de dollars le financement des programmes de lutte contre le sida tant aux États-Unis qu’à l’étranger, mais le chanteur du groupe U2 a déclaré que les membres du Congrès «ont jusqu’ici rejeté la demande de ce président de réduire les fonds alloués à la lutte contre le sida».

Bono est pris entre espoir et frustration au moment où, pour la troisième fois en dix ans, il organise une vente aux enchères dans le but de recueillir des fonds pour la lutte contre le VIH / sida.

Sotheby’s a annoncé lundi les détails de la vente du 5 décembre à Miami au profit de (RED), une organisation caritative fondée par Bono en 2006.

Deux ventes précédentes, en 2008 et 2013, ont permis d’amasser 68 millions $ US. Cinq ans après la dernière vente, Bono estime que de grands progrès dans la prévention et le traitement du VIH / sida sont menacés par un relâchement de la détermination mondiale.

Selon l’ONUSIDA, près de 37 millions de personnes dans le monde sont atteintes du VIH, et près de 22 millions d’entre elles bénéficient d’un traitement antirétroviral, la forme de traitement la plus efficace. Le nombre annuel d’infections a diminué de près de moitié depuis 1996, passant à 1,8 million, et le nombre de décès a diminué de moitié depuis 2004.

Bono a indiqué que ces résultats sont le produit d’un «leadership incroyable dans le monde entier» qui a fait de l’élimination de la maladie une possibilité réaliste.

«Il y a un consensus et un élan qui se dégagent — et maintenant, les gens regardent ailleurs, et c’est juste le mauvais moment», a-t-il déclaré.

Pour attirer l’attention sur la cause, Bono s’est tourné vers deux artistes influents dont le travail, dit-il, «a un noyau de justice sociale». La vente aux enchères est organisée par l’architecte britannique David Adjaye, qui a conçu le musée national de l’histoire et de la culture afro-américaine à Washington, et par l’artiste américain Theaster Gates, qui dirige des projets artistiques et sociaux dans la partie sud de Chicago.

Sous le thème de la «lumière», le duo a réuni plus de 50 articles provenant d’artistes, d’architectes et de designers, dont Ai Weiwei, Jeff Koons, Yinka Shonibare et Sean Scully. Les articles incluent des chaussures de Christian Louboutin; une table basse arrondie de feue Zaha Hadid; et une bague sculptée dans un diamant entier, créée par Jony Ive, concepteur chez Apple, et par le designer industriel Mark Newson.

Les œuvres de la vente aux enchères seront exposées à Miami du 1er au 7 décembre. Elles seront offertes lors d’une vente sur place le 5 décembre. Une vente en ligne aura également lieu du 12 novembre au 7 décembre.