Les deux Libyens, qui voulaient obtenir l'asile politique en Europe, se sont rendus pacifiquement, permettant aux 117 passagers et membres d'équipage de s'en sortir sains et saufs.

Avion détourné vers Malte: les pirates arrêtés

Après des heures de négociations tendues, deux Libyens qui avaient dérouté un avion de la Libye vers l'île de Malte en menaçant de faire exploser l'appareil se sont rendus aux autorités pacifiquement, permettant aux 117 passagers et membres de l'équipage de s'en sortir sains et saufs.
L'Airbus A320 du transporteur libyen Afriqiyah Airways avait initialement quitté l'aéroport Tamhent, à Sebha, pour rejoindre la capitale libyenne, Tripoli, lorsqu'il a été redirigé vers Malte.
Selon la télévision d'État maltaise, les deux individus avaient des grenades à main et menaçaient de les faire exploser. Tous les avions à destination de Malte ont immédiatement été détournés et des équipes de secours ont été déployées sur le tarmac.
Vers 15h33, heure locale, le premier ministre de Malte, Joseph Muscat, a annoncé que l'opération était terminée et que les deux personnes s'étaient rendues et demeuraient détenues.
Ali Milad, le pilote, a raconté à un réseau de télévision libyen que les pirates lui avaient d'abord demandé d'aller à Rome, mais Malte était plus près. Il a dit qu'ils s'appelaient Moussa Shaha et Ahmed Ali, et seraient âgés dans la vingtaine.
Selon le pilote, les deux hommes ont réclamé l'asile politique en Europe et voulaient créer un parti politique appelé «Le Nouveau Fateh» - faisant référence à la révolution d'El Fateh, menée par l'ancien dictateur Mouammar Kadhafi.
Le premier ministre Muscat avait discuté plus tôt avec son homologue libyen, Fayez Serraj, qui dirige lesdits gouvernements d'unité nationale et conseil présidentiel, deux instances supervisées par les Nations Unies dans le cadre des efforts de paix. La Libye est dans le tumulte depuis que le dictateur Kadhafi a été renversé et tué en 2011 après avoir régné 42 ans au pays.