Vers 7h50 samedi, le premier suspect avait été arrêté.

Attentat dans le métro de Londres: deuxième suspect arrêté

La police londonienne a arrêté un deuxième suspect relié à l'attentat survenu vendredi matin dans le métro de la métropole britannique.
Les autorités disent avoir arrêté un homme de 21 ans tard samedi soir, dans le secteur de Hounslow, dans l'ouest de Londres.
Le suspect a été placé en détention en vertu de la loi antiterroriste. Il a subi un interrogatoire dimanche, mais aucune accusation n'a encore été portée contre lui.
Deux hommes sont maintenant détenus pour avoir possiblement joué un rôle dans l'attentat qui a blessé 30 personnes, en pleine heure de pointe dans le métro de Londres.
La détonation n'a été que partielle, sinon le nombre de victimes aurait été beaucoup plus important, a souligné la ministre de l'Intérieur, Amber Rudd.
Cette deuxième arrestation confirme que selon la police et les services de sécurité, plusieurs personnes ont trempé dans le complot.
Le niveau d'alerte, qui était depuis maintenu à son plus haut degré, a été abaissé à «sévère». Cela signifie que les autorités jugent une autre attaque «très probable», mais pas «imminente».
Vendredi, Daech a annoncé que l'engin explosif avait été placé dans le métro par l'un de ses groupes affiliés.
Dans le quartier de Sunbury, la police a mené des perquisitions dans une résidence appartenant à un couple âgé qui héberge des enfants placés en famille d'accueil, dont des réfugiés provenant de zones de conflit en Syrie et en Irak. Le couple a même été décoré par la reine Élisabeth II.
La Grande-Bretagne a connu cette année quatre autres attaques, qui ont coûté la vie de 36 personnes.