Yeni Marciela Gonzalez Garcia (à droite), une migrante guatémaltèque arrêtée à la frontière américano-mexicaine de l’Arizona a pu, grâce à une mobilisation citoyenne, revoir ses enfants desquels elle était séparée depuis le 19 mai et qui avaient été placés dans un centre d’accueil à New York. Elle n’a pu retenir ses larmes lors d’un point de presse qui a suivi la rencontre.
Yeni Marciela Gonzalez Garcia (à droite), une migrante guatémaltèque arrêtée à la frontière américano-mexicaine de l’Arizona a pu, grâce à une mobilisation citoyenne, revoir ses enfants desquels elle était séparée depuis le 19 mai et qui avaient été placés dans un centre d’accueil à New York. Elle n’a pu retenir ses larmes lors d’un point de presse qui a suivi la rencontre.

Après six semaines de séparation, une mère du Guatemala retrouve ses enfants

Catherine Triomphe
Agence France-Presse
NEW YORK — Elle avait été arrêtée et séparée de ses trois enfants à la frontière américano-mexicaine le 19 mai. Yeni Gonzalez les a revus pour la première fois mardi à New York, devenant une nouvelle Mère Courage pour les opposants à la politique migratoire de l’administration Trump.