L’artiste américaine et envoyée spéciale des Nations unies a déclaré à la radio de BBC, vendredi, qu’elle «pouvait encaisser beaucoup de coups» - faisant possiblement référence à son divorce avec l’acteur Brad Pitt.

Angelina Jolie n’écarte pas la possibilité de se lancer en politique

LONDRES — L’actrice Angelina Jolie n’exclut pas la possibilité de se lancer en politique un jour, et a dit à la blague qu’elle était assez résistante pour affronter tout ce tourbillon.

L’artiste américaine et envoyée spéciale des Nations unies a déclaré à la radio de BBC, vendredi, qu’elle «pouvait encaisser beaucoup de coups» - faisant possiblement référence à son divorce avec l’acteur Brad Pitt.

Lorsqu’elle s’est fait demander si la politique était la prochaine étape dans sa carrière, l’actrice de 43 ans a répondu qu’elle «ferait tout ce qu’elle peut faire pour changer les choses».

Angelina Jolie est une envoyée spéciale de l’Agence des Nations unies pour les réfugiés. Elle a profité de son titre «d’éditrice invitée» sur la BBC pour parler des problèmes des réfugiés au Moyen-Orient.

Elle a aussi invité sur son émission l’artiste chinois Ai Weiwei et le récipiendaire du prix Nobel de la paix Denis Mukwege.