Le gouverneur démocrate Andrew Cuomo

Aller simple pour Montréal au gouverneur Cuomo

ALBANY, N.Y. — Les républicains ont acheté un billet d’autocar en direction de Montréal pour le gouverneur démocrate de l’État de New York, Andrew Cuomo, après que celui-ci eut déclaré que les États-Unis «n’ont jamais vraiment été si grandioses» contrairement à ce que prétend le slogan fétiche de Donald Trump.

Le Parti républicain de l’État a précisé que le billet aller simple Albany-Montréal, d’une valeur de 55 $US, n’est valable que pour vendredi et que si Andrew Cuomo croit réellement en sa déclaration, il devrait quitter le pays.

L’adversaire du gouverneur pour la primaire démocrate est l’ancienne vedette de la série «Sex and the City», Cynthia Nixon, qui l’a accusé d’essayer en vain de se faire passer pour un progressiste.

Les partisans du gouverneur soutiennent qu’il n’a fait que reconnaître l’histoire américaine entachée par le racisme et les inégalités.

Andrew Cuomo a fait cette remarque mercredi en voulant critiquer le slogan «Make America Great Again» du président Donald Trump. Il a estimé que M. Trump rêvait d’un retour à une ère de sexisme, de racisme et d’intolérance envers les immigrants. Selon lui, les États-Unis seront réellement «grands» lorsque les Américains vivront dans une société vraiment égalitaire.

Celui qui est considéré comme un candidat démocrate potentiel pour l’élection présidentielle de 2020 a prononcé ces mots dans le cadre de la signature d’une nouvelle loi à Manhattan. Il a ajouté que New York voulait être une région progressiste où les personnes de tous horizons ont les mêmes possibilités de s’épanouir.

«On ne va pas rendre à l’Amérique sa grandeur, elle n’a jamais été si grande. On n’a pas atteint cette grandeur et on ne l’atteindra pas tant que chaque Américain ne sera pas pleinement impliqué», a-t-il lancé mercredi.

La foule a alors réagi avec quelques cris d’étonnement et des rires, une réaction plutôt inhabituelle pour un politicien ayant la stature et l’expérience de M. Cuomo.

Les républicains, eux, ont bondi.

«L’Amérique, malgré ses imperfections, a toujours été grande, a répliqué le directeur du comté de Dutchess, Marc Molinaro, qui affronte M. Cuomo cet automne aux élections de mi-mandat. M. Cuomo doit des excuses à la nation. Il devrait avoir honte de lui.»

Brian Kolb, le leader de la minorité à l’Assemblée de l’État, a écrit sur Twitter que la déclaration d’Andrew Cuomo était «inexcusable et répréhensible».

Une porte-parole du gouverneur a plus tard tenté une rétractation en essayant de clarifier son point de vue.

«Le gouverneur pense que l’Amérique est grande et qu’elle pourra atteindre sa pleine grandeur quand chaque homme, femme et enfant seront entièrement égaux, a déclaré par communiqué Dani Lever. Quand le président parle de «rendre à l’Amérique sa grandeur», il fait référence au passé et il fait fi de la souffrance de beaucoup de gens qui ont subi la discrimination, la ségrégation, le sexisme et la marginalisation.»