Alexeï Navalny a annoncé mardi qu'il briguera la présidence de la Russie en 2018.

Alexeï Navalny briguera la présidence russe en 2018

L'opposant russe Alexeï Navalny a annoncé mardi qu'il briguera la présidence de son pays en 2018.
Dans une vidéo mise en ligne sur le nouveau site internet de sa campagne, M. Navalny annonce son intention de participer à «la lutte pour le poste de président de la Russie».
M. Navalny, l'opposant russe le plus connu et un des principaux militants anticorruption du pays, a fréquemment accusé le président Vladimir Poutine et ses proches d'être corrompus.
M. Navaly fait actuellement l'objet d'un procès pour fraude qui, selon ses partisans, est dans les faits une vengeance politique, puisqu'une éventuelle condamnation l'empêcherait de briguer les suffrages.
M. Poutine n'a pas encore annoncé s'il se présentera lors du scrutin de mars 2018, mais cela n'est probablement qu'une formalité.
La plateforme électorale de M. Navalny fait état d'une redistribution de la richesse, d'une lutte à la corruption, d'investissements plus importants en santé et en éducation, d'une décentralisation des pouvoirs, d'une réforme de l'appareil judiciaire et d'un repli de la participation aux conflits à l'étranger.
M. Navalny dirige la Fondation anticorruption, qui dévoile allègrement la fortune personnelle et la corruption présumée des dirigeants russes, mais il n'a jamais occupé de poste élu. Il avait récolté près de 30 pour cent des voix en 2013 quand il avait brigué la mairie de Moscou face au candidat de M. Poutine.