Bernie Sanders et Hillary Clinton

À la recherche d'un champion démocrate

WASHINGTON — Un an après la défaite d’Hillary Clinton contre Donald Trump, les démocrates américains peinent à se reconstruire en vue des prochaines échéances électorales, sans champion évident pour défier l’impopulaire président en 2020.

C’est peu de dire que les 10 premiers mois du mandat de Donald Trump n’ont pas permis aux démocrates de revenir sur le devant de la scène. Ils sont minoritaires dans les deux chambres du Congrès, où ils n’exercent qu’un pouvoir d’obstruction.

Mais certains élus du parti de Barack Obama et de Bill Clinton voient le verre à moitié plein. Le parti «est plus uni et dynamique qu’il y a un an», dit à l’AFP le sénateur Chris Coons, en allusion au fossé qui a un temps séparé les partisans d’Hillary Clinton et de Bernie Sanders.

À environ 1100 jours de la prochaine élection présidentielle, «il n’y a ni héritier ni personnalité dominant la course» à la prochaine investiture, dit le professeur de science politique Chris Galdieri, du Saint Anselm College, dans le New Hampshire.

Un avant-goût de la bataille aura lieu dès l’année prochaine, lors des élections intermédiaires du Congrès, en novembre 2018. «Ce qui se passera en 2018 aura un impact sur 2020», dit un autre sénateur démocrate, Chris Van Hollen.

Voici une liste non exhaustive de candidats démocrates potentiels pour la Maison-Blanche en 2020. Hillary Clinton, elle, a promis qu’elle en avait fini.

Les septuagénaires

Le sénateur indépendant et démocrate socialiste du Vermont, Bernie Sanders, n’a pas dit non à une nouvelle candidature. Il participe à des rassemblements dans le pays, à des débats télévisés contre les républicains, et garde la main sur une organisation de militants héritée de sa campagne. Mais il aurait 79 ans le jour de l’élection.

Sa collègue, la sénatrice démocrate du Massachusetts Elizabeth Warren, 68 ans aujourd’hui, est populaire parmi la gauche du parti pour son combat permanent contre Wall Street. Elle risquerait de cannibaliser le terrain de Bernie Sanders.

L’ancien vice-président Joe Biden, qui avait renoncé à 2016, a quant à lui lâché un énigmatique: «J’ai décidé que je ne déciderai pas de ne pas me présenter.» Il aura 77 ans en 2020.

Joe Biden

Les nouveaux

Cory Booker, sénateur du New Jersey, est un jeune (48 ans) orateur surdoué, qui parvient à électriser ses auditoires, et le seul Noir démocrate de la chambre haute du Congrès.

La Californienne Kamala Harris, 53 ans, vient d’arriver au Sénat, auréolée d’un charisme gagné dans son État comme championne des droits civiques et des immigrés.

Autres démocrates en vue: les sénateurs Chris Murphy (Connecticut), Kirsten Gillibrand (New York), et Sherrod Brown, un populiste de gauche de 64 ans; le maire de Los Angeles Eric Garcetti; le gouverneur du Montana Steve Bullock.

Cory Booker

Les célébrités

Contre Donald Trump, pourquoi pas Oprah Winfrey? La star parmi les stars aux États-Unis possède son propre empire médiatique et un gros compte en banque.

Le milliardaire du sport et du divertissement Mark Cuban, ou encore le grand donateur écologiste Tom Steyer pourraient également tenir tête au milliardaire Donald Trump.

Les inconnus

Un élu démocrate du Congrès s’est déclaré pour les primaires, le premier et le seul à ce jour: John Delaney, né dans un milieu modeste et devenu millionnaire.

Autres «Congressmen» parfois cités: Seth Moulton, un ancien militaire diplômé d’Harvard; Tim Ryan, qui entend représenter les classes populaires du Midwest.

Pour Matt Paul, un consultant démocrate qui a travaillé pour Hillary Clinton l’an dernier, les Américains pourraient être tentés par un candidat totalement nouveau.

«La pression sera forte pour trouver un nouveau visage, avec une nouvelle histoire, quelqu’un d’indépendant qui réussira à galvaniser à nouveau la base électorale», dit-il.