La région de Kubu est secouée chaque jour par des centaines de secousses provenant du mont Agung, sur l'île indonésienne de Bali.

75 000 personnes évacuées à Bali à cause d'un volcan

Plus de 75 000 personnes ont maintenant fui leur résidence sur l'île indonésienne balnéaire de Bali en raison des risques d'éruption d'un volcan, et les responsables préviennent que l'exode continuera probablement à s'intensifier.
Les dirigeants ont ordonné l'évacuation des villageois qui habitent le secteur le plus menacé, dans un rayon de 12 kilomètres autour du cratère du mont Agung. Des résidants qui habitent plus loin ont toutefois aussi choisi de partir.
La région est secouée chaque jour par des centaines de secousses provenant de la montagne, ce qui témoigne d'un risque imminent d'éruption, selon les volcanologues.
Les évacués ont trouvé refuge chez des proches, dans des camps temporaires, dans des centres sportifs ou encore dans des centres communautaires.
La dernière éruption du mont Agung, en 1963, avait fait quelque 1100 morts. Le volcan avait à ce moment projeté des cendres à une altitude de 20 kilomètres et était demeuré actif pendant environ un an. La lave avait parcouru 7,5 kilomètres et les cendres avaient rejoint la capitale, Djakarta, à un millier de kilomètres de là.
Quelque cinq millions de touristes ont visité l'île de Bali l'an dernier. L'endroit est connu pour ses plages, son surf et son élégante culture hindoue.
L'Indonésie chevauche la «ceinture de feu» du Pacifique, une chaîne de volcans et de failles sismiques qui encercle le bassin du Pacifique.