Missions vers Mars: plus d’autonomie médicale grâce à l’Université Laval et Thales

Un système de connaissances informatisées développé par une équipe de scientifiques de la Faculté de médecine de l’Université Laval et des experts de Thales Recherche et Technologie permettra d’améliorer l’autonomie médicale des astronautes lors de futures missions vers Mars.

Les équipes de l’Université Laval et de Thales ont été sélectionnées par l’Agence spatiale canadienne pour développer une base de connaissances médicales informatisées et un outil de soutien à la planification des missions. 

«En raison de la distance, un signal radio entre la Terre et l’équipage d’un vaisseau en route vers Mars pourrait subir un délai pouvant aller jusqu’à 22 minutes. Il sera crucial pour l’équipage de pouvoir compter sur un système d’aide à la décision qui les guidera dans le diagnostic, le traitement et la gestion des conditions médicales d’urgence indépendamment de l’équipe au sol», explique-t-on dans un communiqué diffusé mardi.

Plus de 100 conditions médicales ont été évaluées, allant de la crise cardiaque au choc sceptique, en passant par l’embolie pulmonaire, le décollement de la rétine et la perforation de l’œil. 

Des pathologies ayant une plus forte probabilité de se produire dans l’espace, comme les calculs rénaux et les déficits de vision causés par une pression intracrânienne accrue, ont également été incluses dans la liste des conditions médicales à prioriser, précise le Dr Patrick Archambault, professeur à la Faculté de médecine de l’Université Laval et urgentologue à l’Hôtel-Dieu de Lévis.

L’équipe qui organisera les connaissances permettant à un équipage de répondre le plus efficacement possible à ces urgences devra porter une attention particulière aux contraintes d’équipement et de compétences médicales des astronautes, souligne pour sa part la Dre Caroline Rhéaume, également professeure à la Faculté de médecine de l’Université Laval et médecin de famille au GMF-U Quatre-Bourgeois.

Le système devrait être terminé pour avril 2019.